Dev Goburdhun a remporté le Dodo Club Open de golf en overall, soit en net et en gross. Cette compétition a été disputée selon la formule strokeplay full handicap en deux phases avec les tours qualificatifs les 10 et 11 mars et la finale le lendemain sur le parcours de 9 trous du club curepipien.
À l’issue des qualificatifs au cours desquels chaque joueur a eu l’opportunité de disputer dix-huit trous en deux jours, un cut de soixante-quatre golfeurs et golfeuses a été appliqué en prenant en considération les résultats cumulés des joueurs, dans les différentes catégories, sur les deux jours.
Dev Goburdhun (catégorie 2, handicap 9-13) a fait valoir une régularité remarquable lors de cette compéition. Toutefois, c’est au count back qu’il finira par faire la différence en net aux dépens de Deenesh Parag, les deux joueurs ayant réussi un score total de 166. En ce qui concerne la compétition en gross, Goburdhun a réalisé un score de 195 points. Il a décroché le prix vedette pour le 1er net overall qui est un week-end pour deux personnes au Heritage Awali Mauritius offert par le groupe Veranda Leisure Hospitality.
Dans la catégorie 1 masculine (handicap 1-8), Mathieu Vallet s’est imposé en gross au count back aux dépens de Reshad Purdasy (196). Le jeune Phil Minkley pointe à la troisième place avec un score de 198. En net, la victoire est revenue à Mathieu Vallet (181). Il a devancé dans l’ordre Phil Minkley (183) et Cyril Espitalier-Noël.
Pour ce qui est de la catégorie 3 masculine (handicap 14-18), Maurice Panel s’est distingué en gross avec un score de 218 devant Ivan Charoux, qui a fait 221. Dans la compétition de net, Ivan Charoux a eu à peine sa revanche puisqu’il a enlevé le titre au count back avec un score de 176, soit la même performance réalisée par Waleed Qalam et Maurice Planel.
En ce qui concerne la compétition chez les dames, avec une seule catégorie au programme (handicap 0-20), Valérie Raffray s’est avérée la plus forte en gross avec ce score de 205, devançant respectivement Gilberte Sauzier (218) et Béatrice D’Arifat (226).
En net, Kamla Beeharry s’est démarquée de ses adversaires pour enlever le titre avec un score de 177. Helène Espitalier-Noël et Joëlle Mathieu, avec un score de 181 toutes deux, complètent le podium en terminant respectivement aux deuxième et troisième places.
Dans la compétition réservée aux pros masculins, Vishnu Seeneevassen (181 coups) a décroché le titre et ce, après avoir effectué une superbe remontée pour battre Jocelyn Savrimoutou (183 coups). Vivian Armance termine troisième avec 190 coups.
« Le tournoi s’est très bien passé avec une bonne organisation et un respect des horaires par tous les joueurs. Tous les participants ont beaucoup apprécié l’ambiance familiale et sympathique qui a régné pendant toute la durée du tournoi », souligné Cyril Espitalier-Noël, membre du comité organisateur du tournoi.
Gérard Samouilhan, évoluant en catégorie 3, avait réalisé un hole in one lors de son second passage (trou n°10), le jour de la finale. Cette édition 2012 du Dodo Club Open a bénéficié du soutien du Groupe Veranda, IBL, Oxenham, Robert Le Maire, Archemics et Plastinax.