source photo : internet

’Américain Dustin Johnson s’est parfaitement préparé pour l’US Open en remportant le Fedex St. Jude Classic, hier à Memphis (Tennessee), ce qui lui permet au passage de retrouver son fauteuil de No. 1 mondial.

Johnson, qui avait dé- marré le quatrième tour à égalité avec Andrew Putnam en tête du tableau, a gardé son sang-froid en rendant une dernière carte de 66, soit quatre coups sous le par. Il a même scellé sa victoire avec panache, en réalisant un spectaculaire eagle au 18e trou, accueilli par les acclamations du public.

Il termine le tournoi avec un total de 261, à -19, devant Putnam (-13) et J.B. Holmes (-9). “Quelle belle façon de ter- miner la journée” a déclaré Johnson, 33 ans. “Beaucoup de belles choses sont arrivées cette semaine. Je savais que mon swing était en place et je me sentais en confiance”.

Putnam avait lui dilapidé ses chances après un désastreux double bogey au premier trou du dernier tour, laissant le champ libre à Johnson.

Ce titre lui assure de remonter au premier rang mondial à point nommé, juste avant le début de l’US Open qui démarre jeudi à Shinnecock Hills dans l’Etat de New York (14-17 juin).

“J’ai de hautes attentes chaque semaine” a affirmé hier le vainqueur de l’US Open 2016. “Mais j’ai l’im- pression d’être en bonne forme au niveau de mon jeu. Je n’ai pas encore vu le par- cours (de l’US Open) mais je vais y aller demain (lundi) et on va bien voir”.

Parmi les autres joueurs sous surveillance, l’Américain Daniel Berger, vain- queur des deux précédentes éditions du tournoi, a raté le cut après un score de 141 sur les deux premiers tours, tout comme le jeune prodige Chilien Joaquin Niemann qui avait totalisé 142 coups.

Phil Mickelson a pour sa part terminé dans un groupe figurant à la 12e place, à 13 coups du vainqueur (274). Johnson avait cédé sa place de No. 1 mondial à son compatriote Justin Thomas le mois dernier après un règne de 64 semaines au sommet de la hiérarchie.

Ce titre est le 18e de sa carrière sur le circuit PGA et le premier depuis son triomphe au Tournament of Champions à Hawaï en janvier dernier.