Le golfeur français Frédéric Cupillard (147) a mis d’accord ses adversaires lors du second et dernier round, joué hier sur le parcours du Touessrok, pour remporter le titre du Standard Bank Mauritius Open devant le Sud-Africain Bremner Merrick (149).
Alors que tout le monde s’attendait à une victoire du jeune Britannique Tom Lewis, leader à l’issue de la première journée jeudi avec un score de 72 coups, c’est Frédéric Cupillard, mieux inspiré qui a fait la différence afin de doubler d’abord Tom Lewis et le Sud-Africain Merrick Bremner ensuite pour s’approprier du titre.
Troisième après le premier round avec 73 coups, Frédéric Cupillard a été beaucoup plus réalisme hier. Même s’il a fait deux au-dessus du par (74 coups), Cupillard détient le meilleur score de la journée.
De leur côté, Tom Lewis, vainqueur des Masters du Portugal en 2011 en terminant cinquième au général, n’a pas bien négocié le second round. D’ailleurs, il suffit de voir son score (81 coups) pour comprendre dans quelles dispositions il a abordé ce round décisif.
Bremner Merrick a plus au moins gardé le rythme même s’il n’a fait que trois coups de plus par rapport à la première journée jeudi (73+76) pour rendre finalement une carte de 149 coups. Christian Basson complète le podium avec un score combiné de 152 coups.
Selon les statistiques, Frédéric Cupillard a su garder une constance pour scorer 74 coups hier en dépit des conditions climatiques parfois défavorables au beau jeu. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le golfeur français a fait un retournement de situation afin de donner une autre configuration — inattendue, celle-là — à cette compétition où Tom Lewis ou encore le golfeur français Victor Dubuisson, dixième au général, étaient les plus serieux clients.