Grâce à une initiative de la compagnie Varcity Mauritius, les golfeurs professionnels mauriciens auront l’opportunité de disputer un tournoi, joué en stroke play et avec une dotation de Rs 20 000, ce dimanche (11h) au Golf du Château à Bel Ombre.
Alors qu’on ne cesse de se tourner vers le professionnalisme, force est de constater que les professionnels locaux se considèrent comme étant plus mal lotis que les amateurs de cette discipline. Regroupés officiellement depuis septembre de l’année dernière sous la Phoenix Professional Golf Association (PPGA), il se trouve les pros (handicap 0) n’ont pas obtenu l’attention nécessaire des concernés.
Après quelques activités depuis leur création ponctuée par une formation à l’intention des jeunes défavorisés, la PPGA, qui compte vingt-deux membres, n’a pas vraiment les moyens nécessaires pour fonctionner comme une organisation capable d’organiser des tournois avec des ressources financières à l’appui.
Mais dorénavant, les pros peuvent compter sur le support de Varcity Mauritius, représentée par Dinesh-Rai Kallee, un mordu de golf, pour exercer essentiellement entre eux afin de les valoriser ou tout simplement pour préserver leur statut.
Lors d’un point de presse hier après-midi à l’hôtel Labourdonnais, Rajen Durasamy, secrétaire de la PPGA, s’est dit très reconnaissant envers Varcity Mauritius pour son action envers les pros. « Nous saluons ce soutien dans l’intérêt des pros. Il ne faut pas oublier que la majorité des pros exercent leurs compétences dans les hôtels. » Dans cette perspective, les pros peuvent se frotter les mains puisque la PPGA a préparé un calendrier trimestriel.
Billy Narraina, qui préside la PPGA, a attiré l’attention sur le manque d’activité réelle des pros. « Depuis la création de la PPGA, nous avons connu des moments assez difficiles du fait que nous avons des moyens limités. Avec le support de Varcity Mauritius, par l’entremise de Dinesh-Rai Kallee, nous voyons la lumière au bout du tunnel. »
Il a souligné qu’il est grand temps de soutenir les pros, surtout quand on pense que le golf sera une discipline olympique aux Jeux de Rio en 2016. « Si nous voulons avoir de dignes représentants à ces Jeux, il faut donner la chance aux pros de s’exprimer à travers des compétitions organisées régulièrement par ceux qui ont en main la destinée de la discipline. »
De son côté, Dinesh-Rai Kallee a dit qu’il faut donner la possibilité à un maximum de personnes de pratiquer le golf. « La démocratisation ne doit pas être que des mots. Il faut passer de la parole à l’action. Varcity Mauritius viendra avec une stratégie afin de vulgariser le golf et donnera l’occasion aux gens d’en pratiquer. Nous avons commencé une action envers les pros. Je pense qu’ils méritent d’être soutenus et reconnus comme des joueurs à part entière. Nous avons des pros qui évoluent dans de grands circuits, à l’instar de Billy Narraina et Vishnoo Seeneevassen, entre autres. »
Outre son axe investissement, Varcity Mauritius compte une division événementiel. La firme veut promouvoir l’île comme une destination golfique mais à sa façon. Dinesh-Rai Kallee a expliqué qu’il dévoilera bientôt sa stratégie. « Le golf reste un atout majeur. Maurice, à travers les hôtels, possède huit ou neuf parcours de haute facture comparables aux meilleurs au monde. Il faut capitaliser dessus. »