Un gros litige subsistait entre le Gymkhana Club et le ministère des Infrastructures Publiques (MPI). En effet, cette dernière instance avait décidé de reprendre une partie du terrain pour l’aménagement d’un parking pour les fonctionnaires des bureaux du ministère. Le souci était que cet aménagement empiétait aussi sur le parcours de golf, dont la structure se serait retrouvée modifiée…
Les quelque 100 arpents du Gymkhana Club, est un Prime Land unique, séparant presque en partie, deux villes, Vacoas/Phoenix. Des 18 trous du parcours, 5 ( les N°13,14,15,16 et 17) se trouvent de l’autre côté de la route, sur un terrain jouxtant la Special Mobile Force (SMF). Il y avait déjà eu, par le passé, plusieurs tentatives de mainmise sur cette partie du terrain de golf, que les divers comités du Club ont su toujours négocier avec les pouvoirs publics. Il faut également faire ressortir que les diverses portions de terrain que le Gymkhana Club occupe font partie, depuis des lustres, des réserves de la défense du pays, l’armée coloniale s’y étant à l’époque installée, suivie de la base de communication HMS MAURITIUS.
Ces terrains, d’environ 75 arpents autour du Club House et environ 25 arpents de l’autre côté, sont loués à bail à des tarifs qui sont revus régulièrement selon des termes du contrat. « Le ministère des Infrastructures Publiques est sur le point de modifier le site du plus vieux Golf Club de l’Hémisphère Sud »,  nous a indiqué une source au Gymkhana Club. Notre interlocuteur soutient: « Ils veulent récupérer une portion de terrain (environ 160 mètres) pour en faire un parking. Nous avons écrit plusieurs lettres et fait des requêtes pour rencontrer les ministres concernés . Le contracteur nous a bien fait comprendre qu’il ne pourra  arrêter les travaux que si le directeur du MPI (Phoenix) le lui ordonne. C’est ainsi que les travaux ont débuté il y a deux jours.
« Le MPI va détruire un site historique auquel s’intéresse la United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO). Le Mauritius Gymkhana Club existe depuis plus de 170 ans et d’un coup de pioche le MPI pourrait le détruire pour ériger un mur d’enceinte. C’est comme si on s’attaquait au Champ de Mars. Tout le parcours de golf de ce site va changer. En érigeant un mur au trou 5, ils vont tout détruire. J’ai l’impression que c’est le cadet de leurs soucis. Un membre et golfeur de ce club historique ne peut rester insensible à ce problème. Il faut empêcher la destruction de notre patrimoine historique », a confié ce membre du Gymkhana Club, qui affirme avec conviction qu’on ne peut pas changer le cours de l’histoire. D’ailleurs, avec l’aménagement d’un parking, les voitures ne seront pas à l’abri des balles. « Ce serait même dangereux car beaucoup de pare-brises de voitures pourraient voler en éclats dans le feu de l’action ou suite à des ricochets de balles perdues », renchérit notre interlocuteur.
Sollicité par Week-End, hier, le ministre Nando Bodha a déclaré qu’il avait, comme son collègue du logement, des terres et de l’urbanisme, reçu effectivement les représentations du Club Vacoassien et qu’ils allaient se pencher en urgence sur ce problème litigieux. Promettant d’une part l’arrêt des travaux, qui étaient déjà en cours, ils comptent, tous deux, rencontrer les responsables du Gymkhana Club  à brève échéance, afin de trouver une solution satisfaisante  à toutes les parties.