Jean-Nicolas Billot, un nom à retenir sur le parcours de golf de l’île aux Cerfs. En effet, il devient le premier golfeur à avoir officiellement joué sous le par (72) avec un remarquable score de 68 lors de la première journée du Standard Bank Mauritius Open hier.
À 35 ans, Jean-Nicolas Billot marque d’une pierre blanche son entrée en compétition dans le Standard Bank Mauritius Open. Le natif de Lyon, passé pro en 1998, a remporté plusieurs tournois dans l’Alps Tour, le Challenge Tour et le Circuit français. Hier, il aura aussi joué aux côtés d’un autre « tombeur » de par, nomémment le Danois Mark Haastrup, qui a rendu une carte de 71, soit un sous le par. Le même tour aura vu le Français Romain Béchu terminer le parcours avec 71 coups.
L’Écossais Wallace Booth, qui a remporté le Pro-Am, n’a pas fait une bonne prestation hier. Il a rendu une carte de 83 coups, soit 11 au-dessus du par. Le Sud-Africain Christo Bottma n’a pas fait mieux, bouclant le parcours avec 89 coups sur 72 possibles. Wallace Booth affichait pourtant la forme lors du Long Beach & Air Mauritius Pro Am. Il avait réalisé un indiscutable score individuel de 67 (5 sous le par) avec deux eagles réussis. Même si c’est un score jamais vu sur le parcours de l’île aux Cerfs, sa performance n’a pas été prise en compte du fait que les scores individuels ne comptent pas en Pro-Am par équipes.
Le deuxième tour se poursuit aujourd’hui. La compétition prend fin demain.