D’ordinaire, il gonfle ses roues à 30 livres par pouce carré. Mais cet habitant de Vacoas s’est retrouvé avec des roues gonflées à 70 livres dans une station-service de la région alors que le manomètre en indiquait… 30 ! Sentant une rigidité importante au niveau des pneus, il a décidé de contre-vérifier le taux de compression dans une autre station-service, se rendant ainsi compte que les manomètres ne sont pas toujours bien réglés. « C’est grave, car la sécurité des automobilistes est en jeu. Les roues auraient pu éclater. Il doit y avoir un contrôle plus rigoureux au niveau de ces compresseurs. »
Il y a deux semaines, un habitant de Vacoas se rend à une station-service de la localité pour gonfler ses roues à 30 livres par pouce carré, comme à son habitude. Mais en roulant avec sa voiture, il remarque qu’elle n’a pas la même tenue de route, notamment en raison d’une rigidité importante ressentie au niveau des pneus. C’est ainsi qu’il se rend à une autre station-service, pour une contre-vérification. L’appareil lui indique alors… 70 livres.
Le client revendique la responsabilité d’une autorité pour le bon calibrage des compresseurs dans les stations-service. « Le manque de contrôle peut poser un gros problème de sécurité », déplore-t-il. Il se dit par ailleurs d’avis que l’autorité, qui se charge du contrôle de ces appareils, ne devrait pas être issue du privé, car si tel est le cas, « la compagnie n’aurait pas de compte à rendre ». Et de poursuivre : « Il y a même un gérant de station-service qui m’a dit que le service de compresseur d’air est un service qu’offre la station et que cela ne relève pas de son travail ! Mais il doit être responsable du service qu’il offre. J’ai appelé Vivo Energy, qui est censé assurer le calibrage de l’appareil dans la station-service, mais personne n’est revenu vers moi. »
Contacté par Le Mauricien, Vivo Energy a confirmé être responsable du calibrage du manomètre dans cette station-service de Vacoas. Mais Belinda Ramtohul, PRO, indique ne pouvoir se prononcer davantage pour l’heure, ne disposant pas de plus de détails de la part du plaignant. Elle ajoute : « Parfois, il se peut qu’il y ait un souci avec le compresseur, comme cela peut se produire avec n’importe quel autre appareil. Certains clients ne savent pas aussi très bien utiliser le compresseur et font alors appel à des pompistes. »