Un policier, qui a récemment consigné une déposition pour escroquerie à la police de Goodlands, a eu le choc de sa vie en fin de semaine. Son épouse, Karishma P…, 30 ans, a été appréhendée par les limiers de la CID de Goodlands, emmenés par les sergents Ramasawmy et Krishnanair. La suspecte, qui a été libérée sur parole hier après sa comparution devant la Bail and Remand Court (BRC), comparaîtra de nouveau en cour – de Mapou cette fois – lundi, sous une charge provisoire de « electronic fraud ». Récit.
Dans la déposition consignée par le policier, ce dernier explique qu’il possède un Joint Account à une succursale de la State Commercial Bank (SCB) avec sa mère. Depuis quelque temps, il a remarqué qu’une importante somme d’argent manquait de ce compte bancaire sur lequel la pension de vieillesse de sa mère est versée. Il a affirmé que ni lui ni sa mère n’avaient effectué ces retraits et que la carte bancaire attaché audit compte est pratiquement tout le temps en sa possession.
Des suites de la déposition du policier, les limiers de la CID de Goodlands ont demandé à visionner les images des caméras de surveillance correspondant aux dates et aux heures des retraits bancaires effectués. Ils ont remarqué que ces 22 retraits totalisant Rs 83,000 ont été effectués par une femme. Lorsque le policier en question a été confronté aux images des caméras de surveillance de la SCB, il a failli défaillir en se rendant compte que c’était sa propre épouse qui avait ponctionné ce compte en banque à chaque fois.
Dans le sillage de l’enquête policière, l’épouse du policier, Karishma P…, a été appréhendée. Lors de son interrogatoire, elle a avoué être celle qui avait effectué tous ces retraits. La suspecte a été maintenue en détention policière en fin de semaine avant de comparaître devant la BRC, hier. A l’issue de cette comparution, elle a été Released on Parole. Elle doit, cependant, se présenter au poste de police de Goodlands aujourd’hui et devant la cour de Mapou demain. Elle y sera provisoirement accusée du délit d' »electronic fraud ».
Dans les milieux de l’enquête policière, l’on affirmait, en fin de semaine, que cette histoire est encore plus complexe qu’elle n’y paraît. Il ressort qu’un autre suspect, un homme de 25 ans, a été interrogé en marge de cette affaire. C’est en compagnie de cet homme que la suspecte aurait dépensé une bonne partie de l’argent qu’elle avait retirée du compte de son époux et de sa belle-maman…
« C’est une histoire incroyable qui démontre parfaitement à quel point il y a des dysfonctionnements dans certaines familles. Nous sommes allés au bout de cette enquête et nous avons découvert des choses impensables », a-t-on simplement fait comprendre à Week-End dans le giron des enquêteurs.
D’autre part, les limiers de la CID de Goodlands ont effectué plusieures arrestations de personnes de la localité qui étaient sous le coup de Warrants et qui fuyaient les cours de justice ainsi que la police, depuis plusieurs mois.