– La mère et le client arrêtés par la police hier

La police de Goodlands avec la collaboration de la Criminal Investigation Division (CID) de la localité a arrêté une femme âgée de 47 ans, soupçonnée d’avoir vendu sa fille de 15 ans pour Rs 200. Le client, un receveur d’autobus de 50 ans, a également été appréhendé hier. Tous deux sont attendus au tribunal de Pamplemousses ce vendredi pour leur inculpation provisoire.

C’est hier matin que la victime, une élève de Form IV et habitant Goodlands, a dénoncé cette affaire à la police, soulignant qu’elle ne se sent plus en sécurité au sein de sa famille. En présence d’une représentante de la Family Protection Welfare Unit, elle a déclaré que son calvaire a débuté en novembre de l’année dernière lorsqu’elle a fait la connaissance du receveur d’autobus. Cet habitant de Reservoir Road, Goodlands, était venu chez elle pour chercher de l’eau. Et d’ajouter que le quinquagénaire semblait connaître sa mère, qui l’avait invité pour une conversation dans le salon. Selon la collégienne, par la suite, sa mère l’emmenait souvent dans le centre du village, où elle avait l’habitude de rencontrer le suspect.

À une occasion en décembre de l’année dernière, la jeune fille marchait seule au Traffic Centre de Goodlands quand le receveur l’a appelée. Ce dernier l’a emmenée dans un coin où il lui a déclaré qu’il était amoureux d’elle. Effrayée par cette proposition, la mineure avait pris la fuite. Quelques jours plus tard, sa mère l’a informée que le receveur avait laissé son numéro de téléphone et qu’il lui avait demandée de le rappeler. De décembre jusqu’au début de janvier, la collégienne a expliqué dans sa version des faits que sa mère l’emmenait voir le receveur à la gare de Goodlands. Profitant de l’occasion, ce dernier attrapait ses mains et l’embrassait sur la bouche en présence de la quadragénaire, qui ne disait rien. À maintes reprises, l’adolescente a dit à sa mère qu’elle ne voulait pas voir cet homme, mais elle a fait la sourde oreille. Dans la journée du 22 janvier, la quadragénaire a demandé à sa fille de ne pas se rendre au collège car elles devaient rencontrer le receveur d’autobus. Arrivée à la gare, l’adolescente a déclaré que le suspect a remis Rs 200 à sa mère, qui l’a laissée avec lui. La quadragénaire a prétendu qu’elle devait se rendre au marché seule.

Entre-temps, le quinquagénaire l’a emmenée dans un autobus vide, où il l’a embrassée avant de faire des attouchements sur ses parties intimes, où, selon l’adolescente, elle a ressenti des douleurs. Elle a repoussé le receveur et devait par la suite rentrer chez elle, où elle a raconté cet incident à sa mère. Cette dernière est restée silencieuse. Finalement, l’adolescente a raconté cet incident à un proche, qui l’a dirigée vers la police hier.

D’ailleurs, elle a souhaité se faire examiner par un médecin après sa déclaration. Des policiers ont débarqué chez elle dans l’après-midi pour arrêter sa mère. Cette dernière n’a rien dit au cours de son interrogatoire. Idem pour le receveur d’autobus qui a simplement déclaré : « Mo pa pou donn mo lanket azordi ». Tous deux ont été placés en détention policière alors que la plaignante a été emmenée dans un lieu sécurisé. L’enquête se déroule sous la supervision de l’ASP Poinoosawmy.