Nouveau logo, nouvelles fonctionnalités, pour son 15e anniversaire, Google Maps annonce quelques améliorations disponibles dès ce jeudi 6 février. L’objectif pour l’application au milliard d’utilisateurs est de continuer à dominer le secteur, même si Apple vient de remanier son application concurrente.

La célèbre icône rouge en forme d’épingle, emblème de Google Maps depuis ses débuts, est désormais composée des quatre couleurs (bleu, vert, jaune et rouge) utilisées pour les autres logos Google. Cinq nouveaux onglets font également leur apparition afi n de faciliter la navigation. Ces onglets proposent d’explorer un restaurant ou une salle de concert (« Découvrir »), de choisir le meilleur itinéraire lors de ses déplacements (« Aller »), d’enregistrer ses lieux favoris (« Enregistré »), de partager des informations avec les autres utilisateurs (« Contribuer ») et de consulter des endroits à la mode (« Actualités »). « Et comme nous aimons célébrer les anniversaires, attendez- vous à des surprises. Dans la navigation, vous verrez peut-être notre icône de voiture aux airs de fête », précise Dane Glasgow, vice-président des produits chez Google Maps, dans une note de blog.

Température, accessibilité et sécurité à bord des transports

Google Maps, qui a cartographié plus de 220 pays et territoires, offre des informations en temps réel sur la circulation dans 171 pays et bénéficie chaque jour de plus de 20 millions de contributions individuelles. Lancée le 8 février 2005, l’application s’est imposée comme le service de cartographie en ligne de référence, distançant ses concurrents comme Apple ou Microsoft. Elle facilite les déplacements quotidiens de millions d’individus au détriment, parfois, du sens de l’orientation. Victime de son succès, Google Maps a été la cible de campagnes de désinformation. Google assure avoir désactivé plus de 3 millions de fausses pages d’entreprises en 2018. En 2019, la marque a ajouté une fonctionnalité pour prédire à quel point les bus, trains ou métros vont être fréquentés. D’autres informations, comme la température, l’accessibilité ou la sécurité à bord, seront accessibles à partir du mois prochain, a indiqué Dane Glasgow, leur disponibilité variant en fonction des régions et des services de gestion de transport.