La Global organisation for people of indian origin (GOPIO) profitera de la tenue de la sixième édition du mini-PBD à Maurice les 27 et 28 octobre pour faire un plaidoyer en faveur de l’institution de la PIO University dans le pays. C’est ce qu’a déclaré le président de cette organisation Mahen Utchanah lors d’une conférence de presse au Caudan hier en présence du ministre des Arts et de la Culture Mookhesswur Choonee et du haut commissaire indien à Maurice T.P. Seetharam.
Mahen Utchanah indique qu’après les représentations de la GOPIO pour l’octroi d’une PIO Card aux personnes d’origine indienne et la demande agréée pour la création d’une PIO University,
l’organisation milite maintenant pour que le campus soit installé à Maurice. Par conséquent, indique-t-il, les populations de la région, dont La Réunion, Madagascar, Seychelles et Afrique du Sud, auront plus facilement accès à cette université.
Le président indique que la GOPIO utilisera aussi la plateforme du mini-PBD pour faire une plaidoyer en faveur de la diffusion de la culture indienne à La Réunion à travers la création d’un centre culturel à l’île Soeur à l’instar du Indira Gandhi Centre for Indian Culture à Maurice. Selon lui, notre pays est relativement privilégié car il bénéficie d’un grand soutien de l’Inde avec la présence d’institutions comme le Mahatma Gandhi Institute et le Rabindranath Tagore Institute.
Mahen Utchanah affirme que les pays francophones de la diaspora souhaitent renforcer leurs liens avec la Grande péninsule. Ainsi, la GOPIO se positionnera pour plaider en faveur de la création d’un consulat et de la nomination d’un consul indien en Guadeloupe. Un centre culturel similaire au IGCIC bénéficiera alors aux membres de la diaspora qui y sont présents, a-t-il estimé.