Le Premier ministre, qui a complété cette semaine la composition de son équipe ministérielle, a évoqué des retombées de la visite d’État qu’il a effectué au Botswana les 8 et 9 août. La réunion d’hier a été marquée par la présence des nouveaux ministres Mireille Martin (Égalité des Genres) et Sutyadeo Moutia (Fonction publique).
Quatre nouveaux ministres avaient fait leur entrée au cabinet le 6 août (Suren Dayal, Lormus Bundhoo, Cader Sayed-Hossen et Jim Seetaram). Sheila Bappoo est désormais en charge du ministère de la Sécurité sociale. Les seuls absents à la réunion d’hier étaient Arvin Boolell, qui a participé cette semaine au sommet de la SADC à Luanda, et Anil Bachoo, en visite privée en Inde.
Le but de la visite de Navin Ramgoolam au Botwana était de renforcer davantage les relations amicales entre nos deux pays ainsi que de discuter des possibilités de collaboration et de stratégies de développement. Et plus particulièrement : l’utilisation de la technologie afin d’être à l’avant-plan des développements futurs ; l’empowerment du capital humain ; les investissements dans l’infrastructure, la santé et l’éducation ; et le progrès industriel dans les nouveaux pôles de développement.
Le Premier ministre et le président botswanais ont discuté lors d’une rencontre bilatérale des relations spéciales entre les deux pays, du développement d’une synergie pour des exportations accrues vers les États-Unis, du traité de non double imposition avec le Botswana, et de l’accord de protection et de promotion de l’investissement signé en 2005.
Les possibilités de coopération dans le secteur du port franc, les négociations relatives à un accord de service aérien bilatéral, l’approvisionnement de diamants à l’état brut en provenance du Botswana et la collaboration dans le secteur des finances et des TIC ont également été évoqués.
Ont également été discutées la situation à Madagascar et au Zimbabwe, la création d’une zone de libre échange élargie COMESA-SADC-CEA, la nomination d’un consul honoraire du Botswana à Maurice et la mise en place d’un accord cadre de coopération qui englobera les sujets potentiels d’intérêt mutuel dans les secteurs du commerce, de l’investissement et de l’économie.
Navin Ramgoolam était présent à l’ouverture officielle du Molepolole Institute of Health Sciences, considéré aujourd’hui comme un modèle d’excellence en Afrique dans la production de services de santé axés sur le client. À cette occasion, le chef du gouvernement a évoqué la collaboration qui existe déjà entre le Trust Fund for Specialised Medical Care et le Princess Marina Hospital à Gaborone. Il a ajouté que Maurice pourrait offrir de l’assistance technique au Botswana dans le domaine de la santé. À cet effet, une task force a été constituée pour travailler sur les domaines de coopération pour la conclusion éventuelle d’un protocole d’accord et sur le jumelage du Molepolole Institute of Health Sciences et du Mauritius Institute of Health.
Le Premier ministre a aussi rencontré 60 membres de la communauté mauricienne qui vivent et travaillent au Botswana. Il a été décidé de mettre sur pied un Mauritius/Botswana Business Council coprésidé par le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international de Maurice et le ministre du Commerce et de l’Industrie du Botswana.