Le Private Parliament Secretary (PPS) du gouvernement, Gowkaran Oree, qui intervenait sur le budget, estime que « le gouvernement réalise un travail divin », tout en énumérant les différents projets accomplis. Selon lui, les invitations lancées au Premier ministre, Pravind Jugnauth, à son bureau sont tellement multiples que ce dernier a lui-même demandé aux différentes institutions d’organiser leur propre lancement. Selon lui, le gouvernement « ne cesse de réaliser des projets » dans le pays jusqu’à ce que « le ciment soit devenu rare sur le marché ».

Le député orange, qui a été assez bref lors de son discours, a mis en exergue la liste des projets dans la circonscription No 4. Selon lui, « il est temps pour le gouvernement de récolter ses efforts du passé ». Il ajoute : « Les récoltes et les surplus sont partagés équitablement entre la population. » Il lance, dans la foulée, une pique à l’opposition, disant que « rien n’est envoyé à l’étranger » et prend l’exemple de l’Italie. Pour lui, les poches d’extrême pauvreté sont « rares » dans le pays.

Gowkaran Oree note également que ce budget apporte « plusieurs mesures » pour soutenir ceux qui sont vulnérables. En ce sens, il cite le relogement des marchands ambulants aux nouvelles gares qui seront construites dans la capitale.

« Qualifier ce budget de rechauffé est de la pure démagogie », dit-il. Gowkaran Oree n’a pas épargné le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, qui, pour lui, a l’habitude de dire « a little knowledge is a dangerous thing ». Il lance à Xavier-Luc Duval que « too much of improper knowledge is worse », ajoutant que ce dernier essaie de « berner la population ».