Le Grand Prix Anglo-Mauritius/Rotary Club de Flacq se tiendra ce dimanche sur 105 km. L’occasion de tester les coureurs sur une vraie course en ligne. Le départ sera donné au Flacq Shopping Mall à 8h et l’arrivée sera jugée peu après les feux de Boulet Rouge. L’occasion sans doute pour Yannick Lincoln, du VCJCC-Bank One, d’épingler encore une course à son palmarès.
Depuis le début de la saison, le leader curepipien a repris ses habitudes, avec l’art et la manière. S’il ne gagne pas un contre-la-montre, il s’impose dans une course en montagne. Sinon, il en profite pour remporter un critérium à Riche-en-Eau, avant d’aller s’imposer dans le Nord. Autant dire que le lieu de la course influe très peu sur son envie de gagner. Les deux passages à La Nicolière, là où il avait justement commencé victorieusement sa campagne du Challenge de L’Étoile Montante, devraient faire l’écrémage dans un premier temps, puis servir de juge de paix dans le deuxième.
Et ce ne sont pas les trois “rush” de la journée qui le priveront d’une victoire. Il peut au contraire faire une course d’attente ou attaquer à son gré, surtout s’il a son équipe en support derrière lui. C’est justement là la force des Curepipiens. En effet, ils sont quelques-uns à pouvoir prétendre à la victoire. Sébastien Tyack, Grégory Lagane et à un degré moindre Mathieu Le Blanc.
Mais derrière eux, on retrouve également les rouleurs du VCP, ou encore les puncheurs du BRSC-Isostar. La première équipe dispose de plus d’atouts que ses adversaires, avec notamment Mike Chong Chin et Anthony Laurent en leaders. Ces deux-là ne se comportent jamais en victimes expiatoires. Loin de là ! Mike Chong Chin, du haut de ses 36 ans, peut encore faire basculer une course au moment où on s’y attend le moins. Mieux encore : ce sont eux, les deux finisseurs du groupe nordiste. Mike Chong Chin compte déjà une victoire, acquise en début de saison. Anthony Laurent, lui, n’attend qu’une arrivée au sprint pour démontrer qu’il est bien l’un des meilleurs en exercice.
Par contre, du côté du BRSC-Isostar, c’est un peu le flou. Son leader, Steward Pharmasse, est apparu un peu à côté lors des précédentes sorties. Quant à Thierry David, il donne l’impression de se réserver pour le Tour de Maurice et éventuellement les championnats nationaux.
Les cadets et les coureurs des catégories 3 et 4, auront 75 km à parcourir. La course chez les cadets s’annonce assez intéressante dans la mesure où la lutte qui oppose Alexandre Mayer à toute l’équipe du VCJCC-Bank One pourrait sacrer n’importe qui. Alexandre Mayer a su s’imposer au moment où on l’attendait le moins mais, surtout, Christopher Lagane et consorts ont toujours effectuer un travail d’équipe pour que la victoire n’aille pas à l’adversaire.
On se souvient que l’année dernière, le Réunionnais Yannick Tariff avait été victime d’un accident pendant la course, événement qui n’est certainement pas sorti des mémoires. Pendant la conférence de presse au Port-Louis City Club, Hervé Flore, président de la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC), a lancé un appel aux automobilistes afin que ces derniers respectent les consignes.