La nouvelle à l’effet que Bet On Line a refusé de prendre des paris (levé pilé) lors de ces deux dernières journées n’a fait l’objet d’aucun commentaire ni de la part de la compagnie de betting concernée ni de la Gaming Regulatory Authority et encore moins du Mauritius Turf Club. Tout ceci est scandaleux et prouve que les autorités ne remplissent pas leur rôle correctement et ne défendent pas l’intérêt des turfistes, ce dont elles sont supposées  faire.
Par ailleurs, il nous revient que la Mauritius Revenue Authority veut revoir à la hausse la taxe pour le ‘levé pilé’. Actuellement la taxe est prise que sur le premier ‘leg’ seulement du ‘levé pilé’. Or, dans une correspondance adressée aux compagnies de betting qui pratiquent ce type de pari, la MRA veut qu’une taxe soit perçue pour chaque ‘leg’, ce qui est tout simplement inconcevable et inadmissible dans la mesure ou ce sont les parieurs qui en feront – comme toujours – les frais.
Ce qui est encore plus scandaleux, c’est que nous avons appris que la MRA veut épargner le football dans ce processus. En effet, pour le ‘levé pilé’ au football, il n’y aura qu’une modification et les parieurs continueront à s’acquitter d’une seule taxe, rien que sur le premier ‘leg’. Pourquoi donc cette politique de deux poids, deux mesures?  Pourquoi veut-on protéger le football qui n’est pas un produit local et ce, au détriment des courses qui elles, font vivre des milliers et des milliers de familles?
Le Mauritius Turf Club a été averti de cette vile tentative de la MRA, mais curieusement, il n’a pas réagi jusqu’ici. Pourquoi? Là également, il y a anguille sous roche car il y a certains au MTC qui ne savent plus sur quel tableau, ils doivent ‘play’ ou ‘bet’ car ils veulent gagner l’argent et l’argent du beurre sans compter les épinards. En tout cas, une chose est sure, ce sujet risque de faire couler beaucoup d’encre dans les jours, voire les semaines à venir et il se pourrait même que des actions judiciaires soient entamées si la MRA persiste dans cette direction.