Les examens de mathématiques en Grade 9 dans le cadre du National Assessment se sont tenus le 9. Peu après, la correction des scripts a débuté dans les écoles, et ce selon des “guidelines” soumises par le Mauritius Examinations Syndicate (MES).

Alors que beaucoup d’enseignants ont déjà terminé la correction tandis que d’autres sont sur le point de boucler l’exercice, le MES vient d’informer les écoles cette semaine qu’il y a certains changements au “marking scheme” pour diverses questions. Ces changements de dernière minute sont très critiqués dans les écoles. « Le MES fait preuve d’un amateurisme inadmissible », réagit Soondress Sawmynaden, président de l’Union of Retors du secondaire d’État. Le déroulement du National Assessment pour la Form III cette année avait donné déjà lieu à un « mécontentement » dans les écoles à l’égard du MES pour plusieurs raisons.

Les changements de dernière minute apportés au “marking scheme” pour l’épreuve de mathématiques exaspèrent plus d’un. Les questionnaires pour le National Assessment Grade 9 sont préparés par le MES mais la correction des épreuves est confiée aux écoles, qui doivent obligatoirement se conformer aux “guidelines” établies. Cependant, les enseignants ne doivent pas corriger les scripts de leurs propres élèves. « Nous recevons les “guidelines” pour la correction en même temps que les questionnaires », disent des recteurs. Ils ajoutent qu’il y a plusieurs étapes dans la préparation des questionnaires et de celle des “marking schemes” et se demandent « s’il n’y a pas eu de “quality control” avant de finaliser le “marking scheme” pour les mathématiques ». Et le président du syndicat des recteurs de poursuivre : « Comment se fait-il que ce ne soit que maintenant que le MES découvre qu’il faut amender le “marking scheme” pour une douzaine de questions concernant les mathématiques ? Dans beaucoup d’écoles, des profs ont terminé la correction et d’autres sont sur le point de la terminer. Ils devraient donc recommencer cet exercice. »

Les dirigeants de l’Education Officers Union (syndicat des enseignants du secondaire d’État) se disent, eux aussi, « très agacés par cette situation » ainsi que par d’autres problèmes d’ordre pratique auxquels sont confrontées les écoles dans le déroulement de ces examens nationaux de Grade 9 en raison de nouvelles exigences du MES cette année. « Nous attendons la fin de ces examens pour faire part officiellement au MES de nos observations et de nos opinions », dit un des dirigeants de ce syndicat. « On se dirige dans deux ans vers de nouveaux examens nationaux à la fin de Grade 9 et qui seront déterminants pour l’octroi des places dans des Académies. Le MES n’a pas le droit à l’erreur », disent les dirigeants de l’EOU.