L’une des discothèques les plus connues de la station balnéaire de Grand-Baie, le Buddha Night Club, a été la cible d’un vol avec effraction entre lundi après-midi et mardi matin. C’est que qu’a raconté l’un des directeurs de cette boîte de nuit dans une déclaration au poste de police hier soir. Une première évaluation de la situation indique que le montant du cambriolage se chiffre à Rs 4 millions. À ce stade de l’enquête, les sources policières approchées affirment qu’elles ont des raisons de penser que ce coup a été bien planifié et commis par des individus qui connaissent les lieux.
Se basant sur la déposition consignée au poste de police de Grand-Baie vers 19h hier, tout semble indiquer que les auteurs de ce vol avec effraction ont déconnecté les caméras de surveillance installées dans l’enceinte de ce club afin d’être plus à l’aise pour passer à l’action. Afin de donner très peu de pistes aux enquêteurs de la Criminal Investigation Division, ils ont emporté le dispositif CCTV, de même que les enregistrements relatifs. Le directeur du club, un habitant de Vacoas de 38 ans, a fait ressortir que le site n’était pas sous surveillance de vigiles au moment des faits.
Ainsi, une somme de Rs 5 000, plusieurs appareils électroniques – dont des jeux de lumières et des haut-parleurs – , ainsi que des bouteilles de boissons alcoolisées et gazeuses ont disparu suite à ce vol avec effraction. Ce qui intrigue les enquêteurs à ce stade, c’est que certains appareils sont difficilement démontables, ce qui accrédite, selon eux, la thèse d’un coup commis par des individus connaissant bien les lieux. « Plusieurs appareils ont dû être démontés avant d’être emportés. Tout porte à croire que les individus en question ont pris leur temps au moment de passer à l’action », a indiqué une source policière dans la matinée, tout en confirmant que la manière dont les malfrats ont opéré « donne froid dans le dos ».
S’appuyant sur ce “key factor”, la police tente depuis hier de remonter la piste des individus pouvant les aider à élucider cet important vol, dont les pertes sont estimées à Rs 4 millions. Pour l’heure, un suspect a déjà été interrogé par les enquêteurs de la Criminal Investigation Division de Grand-Baie. Mais durant son interrogatoire, il a complètement nié son implication dans l’affaire. En absence de preuves, le suspect a été autorisé à regagner son domicile.
Des recoupements d’informations effectués dans la matinée indiquent que des directives, provenant du plus haut niveau de la Northern Division, ont été données pour que tout soit mis en oeuvre, de manière professionnelle, en vue d’élucider cette affaire. Une descente des éléments du Scene Of Crime Office sur les lieux du vol était prévue dans la journée d’aujourd’hui en vue de récolter des indices pouvant contribuer à l’avancement de l’enquête.