Photo d'illustration

Steven Gâteaux, âgé de 49 ans et habitant Grand-Baie, travaille à son propre compte comme skipper et moniteur ski nautique. Il a appris ce métier à l’âge de 16 ans de son grand-père, qui lui montrait comment maîtriser le matériel d’un speed boat, les règles de navigation et lui expliquait la sécurité des passagers à bord. Ce père de deux enfants ne travaille pas depuis l’annonce du confinement complet. Il fait partie de la Federation of Pleasure Operation qui compte, entre autres, l’association des professionnels de Plaisance, Grand-Baie Pleasure Craft Boat Association, The Pleasure Craft Boat Owners Association of Pointe-aux-Piments et The Preskil Boat Association.

Dans une vidéo la semaine dernière, Steven Gâteaux s’est fait le porte-parole des membres de toutes les associations susmentionnées. Il a adressé un message au Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour attirer son attention sur ce que vivent en ce moment les plaisanciers. « Nous respectons scrupuleusement les consignes pour éviter la propagation du nouveau coronavirus. Nous ne travaillons pas depuis. Beaucoup parmi nous avons contracté des emprunts pour acheter un bateau ou des équipements de pêche. En attendant la reprise de nos activités, faute des revenus, nous sommes obligés de puiser de nos économies, qui, comme vous le savez, ne représentent pas une grosse fortune », dit-il.

Il ajoute : « Nou metie nou, se travay gramatin pou manze tanto. E kouma ou kone, bien avan pandemi Koronaviris, touris pa ti vinn souvan Moris. Nou bien trakase pou nou lavenir ek lavenir nou bann zanfan, sirtou ki bann diskision ki nou ti.gagne avek minister touris dan lepase pa finn debous lor narien de konkre pou nou. Nou swete ki an tan ki Premie minis ou ekout nou bann doleans ek ou trouv enn solision pou bann plezansie atraver lil apre konfinnman. Nou sitiasion bien grav. Kouma tou Morisien nou pey tax ek sekirite sosial nou osi e nou demann ou ekoute nou lavwa. »

Dans une lettre adressée au bureau du Premier ministre, Louis Cherubin Lamarque, le Secrétaire de la Federation of Pleasure Crafts Operators, a fait plusieurs propositions, entre autres :
1 . A grant of Rs 45,000 per licensed boat belonging to a Pleasure Craft Boat Operator as our employees have to be paid, even though our businesses are closed for an undetermined period of time.
2. No payment of the Pleasure Craft License Fees for this coming year, as before the 30th June 2020, our craft license has to be renewed.
3. To scratch the payment of our loans so that we benefit from a year free of loan payment.
4. To eliminate Income Tax and Corporate Taxation for the year 2019-2020.
5. Any other measure to save our business as you may deem fit.