Le poste de police de Grand-Baie sera incessamment sollicité pour diligenter une enquête sur de graves incidents survenus dans la soirée de samedi à dimanche matin à la célèbre boîte de nuit OMG. Trois DJs internationaux – en l’occurrence DJ Assad, Jimmy Gassel et Willy William –, venus spécialement à Maurice pour animer une soirée dans ce club très “select” en ce début d’année, auraient été physiquement agressés par les videurs à la suite d’une altercation verbale avec le propriétaire Vicky Veeramootoo, qui est également connu dans le monde hippique comme étant le principal propriétaire des chevaux de l’écurie Hurlywood. Ces trois artistes, dont la cote de popularité ne souffre d’aucun doute, que ce soit au niveau local où international, devraient consigner une déposition à la police à la mi-journée pour dénoncer cette « humiliation » subie ce week-end.
Cette soirée, qui devait marquer le coup d’envoi du Nouvel An 2015 en grande pompe à la discothèque OMG, s’est finalement transformée en véritable cauchemar pour ces trois DJs internationaux. Déjà, ces derniers allèguent qu’un accueil glacial leur a été réservé à leur arrivée dans le club, aucune table n’ayant été mise à leur disposition. Les témoignages recueillis auprès de ces présumées victimes indiquent que les premières altercations ont éclaté aux alentours de 5h du matin dans le salon VIP alors qu’elles avaient déjà assuré leur show devant une foule de près de 1 000 personnes. À l’origine : un banal incident impliquant l’entourage des artistes et le propriétaire de la boîte de nuit.
La tension devait monter rapidement d’un cran, les agents de sécurité de la discothèque OMG bousculant les trois artistes pour les mettre à la porte. Selon la version des faits des DJs, la situation a par la suite complètement dégénéré. « Un des représentants de la sécurité a alors embarqué Jimmy Gassel jusqu’à la porte de sortie. Le DJ Willy William et moi avons couru vers la sortie de secours car un des videurs armé nous a affublés de tous les noms et nous a menacés tandis que Jimmy Gassel se faisait tabasser à l’entrée du club par plusieurs videurs », raconte DJ Assad, encore sous l’effet du choc de cette mésaventure dans cette boîte de nuit réputée pour être la plus célèbre de Grand-Baie. Ces trois amis, têtes d’affiches de plusieurs grosses soirées dans des clubs à travers l’île ces dernières années, devaient alors quitter les lieux en catastrophe pour éviter que cette agression ne débouche sur des conséquences bien plus graves.
L’un d’eux, à savoir Jimmy Gassel, a dû recevoir des soins dans la journée d’hier dans une clinique privée, celui-ci souffrant de douleurs atroces aux côtes. Dans un témoignage au Mauricien ce matin, Jimmy Gassel explique qu’en 17 ans de carrière, c’est la toute première fois qu’il a subi « une telle humiliation ». L’artiste d’origine mauricienne n’arrive pas à cacher sa stupéfaction devant les événements « choquants » qui se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche à la station balnéaire de Grand-Baie. Les trois artistes devaient se mettre en contact avec leur homme de loi dans la matinée avant de prendre rendez-vous au poste de police de Grand-Baie pour consigner une déposition en bonne et due forme contre l’établissement OMG. Affaire à suivre…