Le cadavre de Poonith Jeetun, 77 ans, a été repêché dans le lac de Grand-Bassin, mercredi après-midi, par les plongeurs de la National Coast Guard alors que son fils, âgé de 43 ans, avait signalé sa disparition à la police de Rose-Belle mardi. Le cadavre a été envoyé à la morgue de l’hôpital Victoria à Candos où une autopsie devait être pratiquée dans le courant de la journée.
Les enquêteurs penchent pour le moment pour la thèse de la noyade. Selon son fils, Poonith Jeetun a quitté la maison le matin et il n’a rien signalé à ses proches sur sa destination. La famille ne s’est pas inquiétée de son absence jusqu’au début de la nuit. Elle a ensuite organisé des battues dans la région et téléphoné à des proches pour des nouvelles, sans succès. Finalement, l’ASP Seetul de la police de Rose-Belle a demandé l’ouverture d’une enquête sur cette affaire, d’autant plus que le disparu était sain esprit.
Une équipe menée par les inspecteurs Jayprakash, Dhuny et le chef inspecteur Ramessur a appris que Poonith Jeetun a été aperçu dans la région de Grand-Bassin. Les policiers se sont rendus dans les temples sur place mercredi, mais il n’y avait aucune trace du disparu. Ils ont alors visionné les enregistrements des caméras de surveillance de la Hindu Maha Sabha, sur lesquels où ils ont vu Poonith Jeetun descendre vers le lac, mais pas remonter. Des chiens de la police et des membres de la Divisional Supporting Unit (DSU) ont inspecté les buissons dans les alentours, avant que les plongeurs de la NCG se jettent à l’eau, où ils ont finalement retrouvé le cadavre du septuagénaire. Il portait toujours ses vêtements sur lui, alors que lors d’un premier constat, la police n’a décelé aucune trace de blessure externe sur son corps. Entre-temps, les enquêteurs ont questionné quelques individus sur place qui affirment n’avoir rien remarqué de suspect. C’est la police de Vacoas qui a pris le dossier en main pour enquête. Elle ne soupçonne aucun « foul play » à ce stade de l’affaire.