Devant des milliers de pèlerins réunis hier soir à Grand-Bassin à l’occasion de la fête Maha Shivaratree, le Premier ministre s’est longuement exprimé sur la discipline, les principes et les valeurs, l’effort et le sacrifice. Navin Ramgoolam intervenait en tant qu’invité d’honneur aux célébrations officielles organisées par la Mauritius Sanatan Dharma Temple Federation au Divine Museum à Ganga Talao. Le président de la République, Kailash Purryag, était également présent.
Lors de son intervention tantôt en hindi, tantôt en kreol, le chef du gouvernement a demandé aux dévots de se concentrer sur l’aspect spirituel de leur existence, de s’inspirer des principes du Dieu Shiva et de suivre le droit chemin. Sans toutefois faire allusion directe à la politique, il a exhorté à « ne pas ouvrir la bouche pour faire des palabres ». « Dans la vie, fodre pas koz ninport. Bizin pas koz tou koze. La langue n’a pas d’os. Il faut savoir fermer sa bouche et ne pas faire de palabres », a-t-il déclaré. Afin de donner un sens à la vie, dit le PM, il faut rester fidèle à ses principes et ne pas négliger les valeurs, le sens du sacrifice et de l’effort. « Bizin faire sacrifices et efforts et après Shivji avec le temps pu faire so travaille ».
Navin Ramgoolam a aussi raconté l’histoire d’un homme qui passait son temps à se mêler des affaires d’autrui et à débiter des faussetés sur les autres. « S’il avait eu l’occasion d’écrire dans un journal, il l’aurait fait. Personne pas ti fréquente li, so la vie vine amère et li décide pour al get enn gourou lors montagne pour refaire so la vie. Le chef spirituel lui demande d’apporter une botte de paille, de dénouer la corde, répandre les tiges et de retourner avec la corde. Il devait ensuite refaire le même chemin, ramasser les tiges une par une et les rattacher pour ensuite les apporter chez le chef spirituel. Ce qui est impossible affirma l’individu. La morale de l’histoire est que l’individu a débité des palabres sans réfléchir alors qu’il devait se taire ».
Au début de son discours, le PM devait faire l’historique des grandes étapes ayant marqué l’histoire de Grand-Bassin. Il a rappelé qu’il y a plus de 100 ans de cela, le premier pèlerinage fut accompli par le pandit Gossagne et un groupe d’amis. Il n’y avait pas de bonnes routes, pas de facilités et pas de sécurité. Depuis le temps, beaucoup d’améliorations ont été apportées et les infrastructures ont réduit considérablement les difficultés d’autrefois. Le PM a rappelé qu’en 1964, sir Seewoosagur Ramgoolam et Dayanand Basant Rai ont construit le premier temple à Ganga Talao. En 1972, l’eau de Haridwar en Inde a été mélangée avec celle de Grand-Bassin. Navin Ramgoolam a aussi évoqué sa visite en Inde en 2005 en compagnie de son épouse Veena. Il a visité le site sacré du Gangotri où le Gange prend sa source et a ramené de l’eau sacrée qui a ensuite été mélangée avec l’eau du lac sacré à Grand-Bassin.
Le PM a aussi évoqué la naissance du Mahatma Gandhi Institute dans les années 70 suite à une rencontre entre Indira Gandhi et SSR. Il a procédé au lancement d’un livre de Gian Dhunnookchand, d’un magazine souvenir de la MSDTF et a récompensé des personnes ayant contribué pour l’avancement de la culture à Maurice.
Pour sa part, Somduth Dulthumun, le président de la MSDTF, a annoncé la construction d’un ashram pour personnes âgées et d’un temple à Grand-Bassin.
Le public a aussi eu droit à des prestations d’artistes du MGI et du centre culturel Indira Gandhi.
Le VPM Rashid Bee-beejaun et plusieurs ministres et députés étaient présents.
A la mi-journée, quelque 210 000 pèlerins s’étaient déjà rendus au Ganga Talao pour la fête Maha Shivaratree. Le flot de pèlerins devra s’accentuer en cours d’après-midi pour atteindre une pointe dans la soirée avant le retour. Les autorités se disent satisfaites du déroulement du pélerinage jusqu’ici.