La série de vols de chaînes (Mangal Sutra) au cou des pèlerins à Ganga Talao, qui a mis en émoi les forces de l’ordre, a été élucidée. En effet, des limiers de la CID, affectés en special duty à Grand-Bassin, ont procédé à l’arrestation de sept étrangers, principalement venant de Chennai au Tamil Nadu, soupçonnés de faire partie d’un réseau de cambrioleurs. L’enquête, placée sous la supervision de l’assistant commissaire de police Max Louison, responsable des Upper Plaines-Wilhems, a débouché sur la détention d’un couple du Tamil Nadu pris en flagrant délit de tentative de vol aux abords du temple Kailashnath alors que les cinq étrangers ont été remis en liberté faute de material evidence.
Depuis le début du pèlerinage de Grand-Bassin cette semaine, la police a consigné pas moins d’une dizaine de cas de vol de chaînes, dont la valeur varie de Rs 10 000 à Rs 25 000. Dans la majorité des cas, les victimes sont des personnes âgées n’arrivant pas à se rappeler les circonstances ou les lieux où ces délits ont été commis. Elles ne devaient remarquer la disparition de leurs bijoux que bien après.
Devant cette recrudescence de vols, une escouade spéciale a été mise sur pied pour traquer ces voleurs. En cours de matinée hier, une policière accompagnée de deux de ses collègues a pris en filature trois pèlerins, dont deux femmes, à la démarche suspecte autour du temple Kailasnath.
À un certain moment, les suspects, prenant avantage du mouvement de la foule, ont tenté de subtiliser discrètement la chaîne d’une de leurs victimes ciblées. Les policiers devaient intervenir rapidement en procédant à l’arrestation du trio. Jothi Muthu, 35 ans, et son époux Govindam Muthu, 36 ans, ont été placés en détention policière avec les faits retenus contre eux. Le troisième suspect a été relâché après interrogatoire.
Ces trois ressortissants indiens sont arrivés à Maurice le 23 février dernier. Ils logent au Sun and Sean Resort Blue Bay Hotel à Mahébourg. Une perquisition de leur chambre d’hôtel a été effectuée par des limiers de la CID et aucun objet suspect n’a été saisi. Le couple cambrioleur du Tamil Nadu, qui a comparu devant le tribunal de Curepipe ce matin pour sa détention provisoire, continue à être interrogé quant à ses mouvements à Maurice.
En cours d’après-midi, hier, la police devait procéder à un contrôle de quatre autres pèlerins venant du Tamil Nadu, dont un couple de 29 ans. Ils sont arrivés à Maurice le 2 mars et logent au Blue Lagoon Hotel. Faute de preuves tangibles, ils ont été remis en liberté sans aucune charge. Les autorités policières maintiennent une vigilance à toute épreuve dans les environs de Grand-Bassin à l’approche du week-end où le nombre de pèlerins ira grandissant. La police fait un appel aux pèlerins pour qu’ils prennent le maximum de précautions en vue de se protéger contre toute éventualité.