La police a fait usage lundi de gaz lacrymogène à Résidence Sainte-Claire, Grand-Gaube, pour disperser une foule hostile à la suite d’une descente de la brigade antidrogue. Des éléments de la Special Supporting Unit et de la Police Dog Unit ont également fait le déplacement à cette occasion. Dans le feu de l’action, un nourrisson a été affecté car il inhalait ce gaz toxique. Ce bébé d’un mois a dû être transporté à l’hôpital SSRN de Pamplemousses pour les premiers soins.

Son état s’améliore progressivement. Lors de cette descente policière, un suspect a été arrêté pour possession de drogue. C’est à ce moment-là qu’une foule hostile s’est mise à jeter des pierres sur les véhicules de la police. Deux policiers ont été blessés aux bras. Pour mettre fin à cette situation, la police a dû faire usage de gaz lacrymogène. Selon d’autres sources, certains manifestants qui ont lancé des pierres sur la police étaient accompagnés de leur bébé.

Lors de l’arrestation du suspect, la police a trouvé 12 doses d’héroïne, deux rasoirs portant des traces d’héroïne, une boîte contenant du papier utilisé pour envelopper de la drogue, une paire de ciseaux et une somme de Rs 5 150. La foule hostile était massée devant son domicile et il n’y avait aucun moyen pour la police de contourner cette situation sans faire usage de gaz lacrymogène. La police est actuellement à la recherche de deux personnes âgées entre 26 et 27 ans habitant Goodlands. Elles sont soupçonnées d’être derrière cette manifestation. Quant au suspect, il est détenu actuellement au poste de police de Trou-aux-Biches.