C’est dans une ambiance morose que s’est déroulé hier le Grand Prix 4, compétition organisée par la Fédération mauricienne de Natation à la piscine Serge Alfred. Ambiance morose, résultats moroses, puisque seulement trois records nationaux de catégorie d’âge sont tombés dans l’escarcelle. Il va sans dire que ce Grand Prix a été moins intense, même si ceux présents ont assisté à un duel épique — malgré une course lente – entre Bradley Vincent et Gregory Anodin dans l’épreuve No 6 du 100m nage libre. En effet, lors du Grand Prix 3, le 19 mars dans l’épreuve du 50 m, le sociétaire du CNQB avait fait sensation  en ayant raison du champion de Maurice. Par contre, hier, il n’a pu revenir sur le nageur du CAMO dans le 100m, contre qui il était en compétition dans la course No 6.
Certes, celui qui est considéré comme l’étoile montante du sprint mauricien a réussi son pari de réussir une nouvelle marque de référence sur ce parcours dans la catégorie d’âge des 17 ans. Son chrono de 53.87 titille le 53.69 de Mathieu Marquet et le 53.48 de Bradley Vincent. Une performance qui lui permet de marquer les esprits en ce début de saison, d’autant que Grégory Anodin a battu un record vieux de 1998, détenu par Christopher Lim dans le temps de 54:19s. Cela veut aussi dire qu’après un début de saison en demi-teinte, Bradley Vincent retrouve peu à peu la grande forme.
L’autre nageur qui affiche la forme, c’est bien Tessa Ip, du CAMO, auteure aussi d’un nouveau record national dans la catégorie des 16 ans sur 200m brasse, où elle a réussi chrono de 2.48.18s. L’ancienne marque, qui était à son actif, s’élevait à 2:49.35, réalisée cette année. Tandis que Ken Tsé Pen Ki a abaissé un record qui date de 2006 sur le 200m papillon avec un chrono de 2.33:05s. L’ancien record était l’oeuvre de Nicky Wong, avec un temps de 2.35:22s.
Le Grand Prix 4 a permis aux trois frères,Wong Chap Lan (Olivier, Dylan, et Weilliam) du CNSP d’imposer leur marque une fois de plus dans le 100m brasse, avec des chronos respectifs de 1.09:46s, 1.23:80s et 1.23:91. Comme sur 200m brasse lors du GP 3, c’est encore le grand frère Oliver qui s’est imposé. Le club qui monte est sans aucun doute Blue Blue, sa sociétaire Sia Ramdhayan ayant établi un nouveau record au 800m nage libre, avec un chrono de 10.36:29. Certes elle n’a pas gagné, mais elle a effacé des tablettes le nom de Leah Foo Sem Fah (gagnante de l’épreuve hier) qui avait réussi 10.40.69s aux Seychelles en 2014.