Yannick Lincoln a remporté dimanche sa deuxième victoire de la saison en dominant au sprint Christopher Lagane et Mike Chong Chin. Un exercice qu’il semble désormais maîtriser, après sa victoire au Champ de Mars lors de la journée d’ouverture de la saison sur route. Il a parcouru les 105 km de la course en 2h42’19.
Décidément, le néo-Mokassien a bien répété ses gammes à l’entraînement. Lui qui disait, lors de sa première victoire, qu’il s’entraînait pour ses départs en VTT, le voilà qui récolte désormais le fruit de son travail. D’ailleurs, Lincoln avait dans son sillage Christopher Lagane, vainqueur une semaine auparavant à St-Antoine, et Mike Chong, sprinter chevronné. Lincoln les a devancés dans la dernière ligne droite pour enlever son deuxième bouquet. Les deux poursuivants sont crédités du même chrono (2h42’19).
Ce succès permet à Yannick Lincoln de prendre la première place du classement du Trophée Vent Ouest Sud Est avec 20 points. Derrière lui, on retrouve Christopher Lagane (17 points) et Mike Chong Ching (14 points). À la quatrième place, on retrouve Fidzerald Rabaye (12 points), courageux comme lors des deux premières courses de la saison, en 2h42’25. Il se glisse entre Chong Chin et Steward Pharmasse (10 points), lequel a terminé à cinq secondes du Curepipien.
Si Yannick Lincoln s’est imposé au sprint, par contre, le véritable tour de force de la journée de dimanche est venu du cadet Dylan Redy, du Centre national de Formation de cyclisme. Selon les observateurs, le coureur, qui a fait une échappée en compagnie de Karim Hugli, a lâché ce dernier et a effectué les deux derniers tours de la course en solitaire. À l’arrivée, il signe un chrono de 1h38’07, soit près d’une minute de mieux qu’Adriano Azor (FFSC-KFC), deuxième en 1h39’02. Abyad Maudarbacus, autre coureur du FFSC-KFC, complète le podium en 1h41’28. Quant à Karim Hugli, il a été victorieux chez les Masters 3, crédité d’un chrono de 1h39’02.
Chez les minimes, on a assisté à un triplé du FFSC-KFC, qui a placé Atikesh Jadoo (38’03), Kenny Azor (38’24) et Jonathan Charlot (38’24) sur le podium. Guyaume Matombé, auteur du même temps que Charlot, a privé les Flacquois d’un quadruplé en se glissant devant Jonathan Cataperman, crédité pour sa part d’un chrono de 38’26.