Les athlètes Rosario Marianne et Brandy Perrine de la Visually Handicapped Persons Sports Federation (VHPSF) et la Physically Handicapped Persons Sports Federation (PHYSFED), respectivement, ont participé au Beijing 2017 World Para Athletics Grand Prix du 13 au 15 mai. L’objectif principal pour Rosario Marianne était d’obtenir sa qualification en vue des London 2017 World Para Athletics Championships (14-23 juillet) au 100 m, alors qu’il détient déjà ceux du 200 m (26″08). Quant à Brandy Perrine, également qualifiée pour ces mêmes championnats, sa participation lui aura servi de préparation.
Rosario Marianne (catégorie T11), était proche du but au 100 m, avec un chrono de 12″10 (enregistré par son entraîneur, Jean Ian Permal), qui est le temps imposé par l’International Paralympic Committee (IPC) sur cette épreuve pour une participation à Londres. Malheureusement, son accompagnateur, Julian Anamootoo, aurait franchi la ligne d’arrivée à quelques centièmes près avant l’athlète, ce qui lui a valu une disqualification. Par ailleurs, au 200 m, Marianne a réalisé un chrono de 26″08 lui permettant de prendre la 3e place sur le podium, alors qu’il avait réalisé les minima lors du Grand Prix de Berlin en 25″74.
« Je suis satisfait de sa course, malgré sa disqualification au 100 m. Nous étions également partis pour qu’il refasse sa classification, car cela doit se faire tous les deux ans, et là, c’est fait. 0 présent, la VHPSF essaiera de voir auprès de l’IPC s’il y a d’autres possibilités afin qu’il puisse quand même faire les 100 m à Londres en cas de désistement d’un autre athlète par exemple », soutient Jean Ian Permal.
Du côté de la PHYSFED, Brandy Perrine a été disqualifiée au 200 m en fauteuil dans la catégorie T54 pour cause de faux départ, alors qu’au 100 m elle a réalisé un chrono de 19″52, lui permettant de décrocher la médaille d’argent. Pour rappel, elle avait réussi les minima du 100 m en fauteuil lors des derniers Jeux paralympiques de Rio avec une performance de 18″09 et ceux du 200 m lors du Grand Prix de Dubaï avec un chrono de 33″67. « Brandy peut certainement mieux faire. Elle n’était pas dans sa meilleure forme physique et elle n’a pas eu beaucoup de chance non plus, car il y a eu quelques problèmes techniques avec son fauteuil », fait ressortir Véronique Marisson, secrétaire de la PHYSFED.