Priscilla Morand n’a pu décrocher une victoire en Australie

Après avoir pris la cinquième place à l’Open de Tallinn en Estonie, la judokate mauricienne Priscilla Morand (-48 kg), qui évolue en Suisse, a été éliminée lors du premier tour du Grand Prix de Perth hier en Australie. Alors que la course pour le quota continental en vue des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo est lancée, cette compétition lui a apporté six points de plus, soit un total de 453 points.

Après 2’42, la médaillée des Jeux des îles de l’océan Indien a dû s’incliner face à la Portugaise Maria Siderot. Lors de ce combat, la Mauricienne a pris deux pénalités, et son adversaire lui a infligé un ippon pour remporter la victoire. « Elle a fait une bonne prestation, mais elle s’est inclinée trop facilement. Elle avait de la marge sur son combat, mais je pense qu’elle n’a pas voulu prendre de risque. Et face à un adversaire comme la Portugaise, elle devait tout donner », fait ressortir le directeur technique national, le Français Baptiste Leroy.

Cette compétition finie, Priscilla Morand se déplacera à l’Open Continental du Cameroun et du Sénégal en fin de mois. L’an dernier, la judokate avait perdu au deuxième tour face à la Camerounaise Philomène Bata, mais avait battu Marie Céline Baba Matia (Cameroun) pour décrocher une médaille de bronze. Au Sénégal, elle avait pris la troisième place.
Au niveau des autres judokas mauriciens, Christiane Legentil (-52 kg) et Rémi Feuillet (-90 kg), la première n’a pu s’aligner au deuxième tour à la suite d’une reprogrammation par les organisateurs et Feuillet a lui été battu au premier tour par le Russe Khusen Khalmurzaev, classé 26e mondial dans la catégorie des -90 kg.