Une équipe de quatre athlètes de la Physically Handicaped Sports Federation (PHYSFED) a représenté Maurice lors de la Fazaa International Paralympic Committee Grand Prix tenu du 22 au 25 février, à Dubaï. Linley L’Éveillé, Nitesh Momine, Cédric Ravet et Mario Arimond qui étaient accompagnés de  l’entraîneur national Jean-Marie Bhugeerathee ont eu cependant fort à faire lors de cette compétition qui avait réuni 37 pays. Selon Jean-Marie Bhugeerathee, les Mauriciens ont rencontré des adversaires de très haut niveau.
Cédric Ravet a participé au 800m, 1 500m et 5 000m, lors de cette dernière épreuve où il s’est qualifié directement pour la finale. « Malheureusement, Cédric a été contraint d’abandonner au 7e tour sur les 12, car le niveau de la course était trop élevé. Il n’est pas le seul à avoir abandonné, puisque sur les 12 participants, seuls six ont terminé la course. Comme je l’ai dit, nos poulains ont rencontré de très bons athlètes et cela ne peut que leur faire du bien en vue des Jeux du Commonwealth en Écosse (Ndlr: 23 juillet au 3 août) », a déclaré Jean-Marie Bhugeerathee.
Selon ce dernier, Cédric Ravet avait arrêté pendant 18 mois et a repris les entraînements il y a six mois. Il a réalisé un chrono de 2.00:13 sur 800m qui demeure sa spécialité et a terminé quatrième de sa série sur sept engagés. Au 1 500m où il y avait neuf engagés, Cédric Ravet a terminé septième avec une performance de 3.57:33. Son record national et également record des Jeux des Îles de l’océan Indien est de 3.47. « Cédric a progressé puisque son chrono sur cette distance tournait autour de 4.40 à sa reprise, il y a six mois », a déclaré l’entraîneur national.
Pour sa part, Mario Arimond qui s’est qualifié directement pour les finales du poids, disque et javelot a réalisé son meilleur parcours au lancer du poids où il a terminé à la sixième place sur neuf participants avec une performance de 7m16 . C’est le Danois champion du monde et champion paralympique, Jackie Christiansen, qui a remporté le concours avec une performance de 16m22. Au lancer du disque, Mario Arimond a terminé huitième avec un lancer de 19m12, tandis que Jackie Christiansen, premier, a lui lancé à 45m53.
Quant aux jeunes Linley L’Éveillé et Nitesh Momine, 20 ans seulement, ils ont pu découvrir ce que c’est le haut niveau. Le premier était engagé au 100m (7e de sa série 19:92) et 200m (7e de sa série 37:88), alors que le second était lui en action sur 100m (6e de sa série 19:55), 400m (6e de sa série 1.12:4) et 800m (6e de sa série 2.42:29) . « C’est la première fois que Linley et Nitesh participent à une compétition de cette envergure au niveau international. Cela leur a fait le plus grand bien et m’a également permis de les juger. Ils sont encore loin et doivent beaucoup travailler pour atteindre un autre niveau. Notre objectif en faisant déplacer ces deux jeunes étaient de les classifier, tout comme Mario Arimond. C’est désormais chose faite », a fait remarquer l’entraîneur national.