Le virage de la mort à Sorèze sur la Nationale a fait dix nouvelles victimes, tous des passagers de la Corporation Nationale de Transport. Un onzième passager, grièvement blessé lorsque ce Blueline de la CNT s’est renversé à cet endroit fatidique peu avant 9 h 15 ce matin, était dans un état critique. À ce lourd bilan en pertes de vies humaines s’ajoutent 40 blessés à divers degrés, dont 34 ont été admis aux urgences de l’hôpital Jeetoo, trois au Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC) et trois à la clinique Apollo Bramwell. Treize des passagers blessés ont été admis en raison de la gravité de leurs blessures.
À un certain moment, les premiers secouristes ont craint le pire pour l’une des passagères de l’autobus de la CNT, qui descendait vers Port-Louis. Elle est enceinte et l’accouchement est prévu pour bientôt. Elle a été prise en charge d’urgence par un médecin volontaire qui passait sur la Nationale à ce moment précis. Elle a été admise sous observation à l’hôpital Jeetoo.
Le ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, qui se rendait à l’hôtel du gouvernement pour le conseil des ministres du jour, s’est arrêté pour porter les premiers soins aux blessés de l’accident en attendant l’arrivée des services d’urgence, dont des ambulances du SAMU et de la police.
Les dix victimes de ce nouveau grave accident du virage de Sorèze ont été identifiées positivement par les autorités sur la base des pièces d’identité se trouvant sur elles et confirmées par des parents informés du drame. Le chauffeur, Ganesh Deepchand, qui a été coincé dans la cabine de l’autobus renversé, n’a pas survécu à ses graves blessures. Le receveur, Vhiswanath Bundhoo, 52 ans, blessé a été admis à l’hôpital Jeetoo, à l’Intensive Care Unit.
La confirmation de l’identité des victimes à la morgue de l’hôpital Jeetoo s’est déroulée dans une atmosphère de véritable détresse et de désolation. Delphine Pokhun, 21 ans, mère d’un enfant en bas âge, avait pris l’autobus à Quatre-Bornes pour aller rejoindre son époux à Port-Louis. Elle faisait le déplacement vers la capitale pour obtenir sa nouvelle carte d’identité nationale. Le couple Sanjay et Priya Ajodha, habitant la région de Bonne-Terre, se rendait à Port-Louis pour des démarches personnelles. Priya Ajodha, 40 ans, était hôtesse de l’air au sein de la compagnie d’aviation nationale Air Mauritius alors que son époux, 48 ans, était chauffeur de son état.
Les autres victimes recensées sont Hu Jiang Chan, de nationalité chinoise, Shakoontallah Ramdoorsingh, 48 ans, Ruth Marimootoo, Ameerah Lalmohamed, 24 ans, qui vient de terminer des études en Droit, Devesh Chinibas, 19 ans, et Leela Devi Soobraydoo, 52 ans. À la mi-journée, un panel de quatre médecins légistes, menés par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a été constitué pour les examens post mortem prévus à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre en cours d’après-midi.
Les parents des victimes étaient des plus inconsolables dans cette attente angoissante aux abords de la morgue de l’hôpital Jeetoo. L’épouse d’une des victimes a été prise d’un malaise quand elle a appris cette triste nouvelle. Elle se trouvait dans l’enceinte de l’hôpital dans l’attente des dernières informations.