L’état de santé de deux des ressortissants allemands, blessés dan sun accident de la route à Rivière-des-Anguillesn, hier matoin, inspire de vives inquiétudes. A ce matin, ils étaient toujours admis aux soins intensifs de l’hôpital Nehru. Le conducteur Werner Krohn (57 ans) et  son épouse Eva Gartner (56 ans), ainsi que deux adolescents, qui logeaient chez « Pépé Suites », à Flic-en-Flac, restent toujours admis à l’hôpital avec de graves blessures.
Au fur et à mesure que progresse l’enquête sur le grave accident survenu hier matin à Rivière-des-Anguilles, avec un sérieux bilan de quatre blessés, tous des Allemands, la police commence à y voir plus clair. Dans ses premiers échanges avec les enquêteurs, le chauffeur de l’autobus de la CNT (immatriculé 964 MR 04) aurait affirmé que la voiture des ressortissants étrangers faisait un “U-turn” sur le pont de Rivière-des-Anguilles au moment de la collision.
Entre-temps, des appréhensions sont affichées concernant le sort des quatre Allemands, et plus particulièrement l’adolescente de 15 ans, toujours entre la vie et la mort. Victime d’un traumatisme crânien après ce choc d’une violence inouïe, le pronostic vital de cette jeune Allemande serait en effet engagé. Ses parents, Werner Krohn (57 ans) et Eva Gartner (56 ans), sont quant à eux dans un état sérieux, de même que le petit ami de la jeune fille, âgé de 17 ans. Ces quatre touristes, qui ont débarqué à Maurice dans la journée de samedi, logeaient « Chez Pépé Suites », à Flic-en-Flac, et devaient reprendre l’avion demain.
De son côté, la police de Rivière-des-Anguilles mène son enquête en vue de déterminer ce qui a pu se produire sur le pont de la région vers 10 heures hier matin entre l’autobus et la Honda Civic (portant la plaque minéralogique 4081 MY 12). Les enquêteurs tentent de vérifier la version des faits du chauffeur de la CNT, Deeraj Bundun, 44 ans et habitant Surinam, à l’effet que « loto-la ti pe fer enn U-turn divan mo bis ». Selon d’autres sources, les touristes venaient de s’arrêter pendant un moment au niveau d’un “lay-by” pour admirer le paysage. Ce n’est qu’après que l’autobus serait arrivé, quittant même son couloir pour se retrouver dans la bande où se trouvait la voiture des touristes.
Quoi qu’il en soit, la voiture des Allemands, qui venaient de quitter Souillac pour se rendre à Curepipe, a été balayée par l’autobus roulant en sens inverse. La Honda Civic étant complètement déchiquetée, il aura fallu l’intervention des secouristes pour extirper les victimes du véhicule. De son côté, le chauffeur, Deeraj Bundun, a été contrôlé négatif au test d’alcoolémie. Aucun passager voyageant à bord de l’autobus n’a été blessé.