Seuls quatre entraîneurs ont inscrit leur nom au tableau des vainqueurs à l’occasion de ce 30e acte. La plus grosse part du gâteau est revenu à Simon Jones qui a enregistré le triplé pour la deuxième semaine consécutive. Une performance qui lui permet de grimper de la dixième à la neuvième place au classement général. Ricky Maingard et Ramapatee Gujadhur ont, eux, inscrit le doublé, tandis que Rameshwar Gujadhur a tiré son épingle du jeu avec Ruby Rocker.
L’épreuve principale était maintenue avec 5 partants vu, qu’elle était réservée aux chevaux dans un Benchmark de 66. En fait, il n’y avait que 4 partants de cette valeur, car Recall To Life était déclassé à ce niveau avec un Rating de 68, d’où l’allocation de cette monte à l’apprenti Allyhosain qui bénéficie d’une décharge de 4kg. Du lot, seul Seven Fountains restait sur une victoire, mais c’était dans une classe nettement inférieure. Tout comme le cheval de Rameswar Gujadhur, Ready To Attack avait également brillé en deux occasions cette saison, mais c’était lors de ses premières tentatives. Lors de ses deux dernières sorties en compagnie relevée, il n’avait été qu’un simple figurant, prenant même une modeste septième place à 6.45L de Karraar sur 1500m lors de la 27e journée.
Il faut dire que Ready To attack était présenté dans une condition améliorée hier. On peut aussi penser que la lutte entre Everest et Netflix et la précipitation de Joorawon ont servi les desseins du cheval australien de Ramapatee Gujadhur qui a bénéficié d’une monte bien inspirée de Steven Arnold. Doté d’un bon pas initial, Ready To Attack s’est retrouvé sur l’arrière main d’Everest après quelques foulées, mais vu l’insistance à son intérieur de Netflix, qui voulait visiblement disputer le commandement, et que Recall To Life et Seven Fountains s’étaient montrés lents au départ, Arnold a pris la sage décision de ramener graduellement sa monture qu’il a placé en troisième position sur les barres.
Après avoir fait l’effort pour conserver l’avantage de la tête et restant à la corde face à Netflix dans la montée, Rye Joorawon aurait sans doute pu laisser souffler sa monture dans la descente afin de conserver assez de ressources pour bien finir, mais il a préféré filer les rênes à Everest afin de mettre à l’épreuve la tenue de ses adversaires. Du reste, dans la descente, il a creusé l’écart sur Netflix sur lequel comptait environ 5L d’avance au poteau des 600m. En jetant un coup d’oeil au chronomètre, on savait qu’Everest allait payer cet effort à un moment où à un autre. A titre indicatif, il a bouclé les premiers 1050m en 1.03.18 contre 1.04.53 pour la partie correspondante de la quatrième épreuve remportée par Silver Snaffles. Arnold dosait, lui, les efforts de Ready To Attack à qui il a filé les rênes dans la descente lorsqu’il a vu se rapprocher Seven Fountains et Recall To Life dans son dos. Ces deux chevaux étaient déjà battus à la rue du gouvernement où Arnold a légèrement décalé sa monture pour lui permettre de progresser sur l’arrière-main de Netflix, qui s’est rapproché d’Everest dans le dernier virage. A l’entrée de la ligne droite, l’issue ne faisait déjà plus de doute. Le gris de Gilbert Rousset a tenté de repartir, mais lorsqu’Arnold s’est mis en évidence, Ready To Attack a vite comblé son retard pour s’en aller gagner facilement. Il a bouclé les 1650m en 1.41.14, améliorant la marque référentielle de Karraar dans le Benchmark 66.
Les partisans de l’entraînement Ramapatee Gujadhur ont du patienter quelques minutes avant de célébrer la victoire de Silver Snaffles à l’issue de la quatrième épreuve, car il y a eu une objection de Ryan Wiggins qui pilotait Charleston Hero contre Silver Snaffles pour interférence alléguée peu avant le poteau des 1100m. Le rapport des commissaires fait état que Silver Snaffles a versé à l’intérieur sur une foulée, «slightly inconveniencing Charleston Hero, and was corrrected straightaway». Pour les Stewards, cet incident n’a pas «materially affect the results of the race», d’où leur décision de rejeter l’objection de Wiggins. Revenant à The Mauricebay Green Tea For Three Cup, Charleston Hero montait encore de classe hier, mais pour espérer le dominer, une tactique bien définie de la part de ses adversaires, car lors de ses quatre victoires, le cheval de Vincent Allet avait eu le loisir de dicter son propre rythme sans être inquiété. Ils étaient nombreux à penser que le rôle de Silver Snaffles serait d’user le favori en faveur d’Act Of Loyalty. Cette idée a sans doute effleuré l’esprit de Wiggins, d’où sa décision de ne pas insister longtemps pour conserver l’avantage de la corde face à la monture d’Allyhosain, qui avait hérité de la septième ligne. Une fois les choses en main, Jameel Allyhosain a pris le soin de réduire l’allure. Streetbouncer, dont on avait des doutes sur sa tenue, suivait en troisième position sur le flanc de Winter Is Coming qui précédait Jay Jay’s Wild, qu’on s’attendait à voir dans une position plus avancée. Act Of Loyalty était sixième devant Orange Tractor qui s’est élancé lentement. Le rythme s’est endurci lorsque Wiggins a décalé Charleston Hero peu après la route pour mettre la pression sur Silver Snaffles. Dans la ligne droite finale, on a assisté à un mano à mano entre Allyhosain et Wiggins. L’Australien a pris le dessus à un certain moment, laissant penser que Charleston Hero serait le premier cheval à réussir un 5 à la suite cette saison, mais l’apprenti mauricien s’est démené comme un beau diable pour permettre à Silver Snaffles à reprendre l’avantage. Act Of Loyalty s’est contenté de la troisième place à l’issue d’une monte que nombreux turfistes ont qualifiée de choquante. Du reste, Arnold a été interrogé par les commissaires. Le jockey australien a expliqué qu’il était enfermé dans le dernier virage derrière Winter Is Coming et Streetbouncer qui n’avançaient pas et que lorsqu’il a entamé la ligne droite finale, son cheval a commencé  à verser à l’intérieur. De ce fait, il a décidé de le redresser et de le rebalancer afin de le piloter vigoureusement comme à son habitude étant un jockey patient. Les commissaires étant d’avis qu’Act Of Loyalty n’aurait pas fait mieux que troisième, ont demandé à Arnold de monter tous ses chevaux afin de leave no room for query. Il est bon de rappeler que les commissaires ont interrogé Arnold sur sa vigueur sur la partie initiale de la ligne droite, car il est vrai que l’Australien a «flotté» sur quelques foulées avant de faire son effort. Notre attention a été plus attirée par le style d’Arnold sur les derniers 150m qui contrastait singulièrement de celles sur Ryder Cup et Ready For Take Off plus tard dans la journée. Certes, son cheval a quelque peu versé à l’intérieur, mais cela n’explique pas son style peu convaincant surtout pour un jockey de sa classe. On se demande même pourquoi les commissaires n’ont pas demandé à Arnold de redresser sa monture aux bras au lieu de le piloter à la manière d’un apprenti.
Nouveau triplé ?de Jones
La belle série continue pour Simon Jones. Auteur d’un triplé la semaine dernière, l’entraîneur a remis ça hier grâce à Galtero, Carson City et Euroklidon. Le premier nommé était confié à Swapneal Rama qui avait délaissé le représentant d’Amardeep Sewdyal, In Your Dreams, déclassé à ce niveau. Si Galtero s’était montré ardent la dernière fois, Rama a pris le soin de le détendre en quatrième position en one off, car face aux rapides Sierra Redwood et Golden Ball à son intérieur, une lutte à l’avant aurait à coup sûr hypothéqué ses chances. L’allure régulière a servi les desseins de Galtero qui s’est rapproché dans la dernière courbe et lorsque Rama lui a demandé un effort, il a sorti un joli coup de reins pour déposer ses rivaux même si son jockey s’est désuni  sur quelques foulées à 50m du but. Golden Ball a hérité d’un parcours en or en troisième position côté corde, mais il ne s’est pas montré assez percutant pour disputer la victoire.
Bhaugeerothee n’a pas laissé passer sa chance dans les deux dernières épreuves de la journée où il était associé à deux outsiders. Carson City, 9-ans, qui s’était contenté de la deuxième place avec Goomany en selle lors de la 25e journée, a tiré profit de sa première ligne pour suivre en mid-field côté corde, mais sa position dans les stalles aurait pu lui coûter cher, car au 1400m il a été bousculé par Mighty Hash qui a versé sur lui lorsque Ready For Take Off s’est rabattu à la corde. Nishal Teeha a écopé d’une suspension d’une journée après avoir plaidé coupable de careless riding. S’élançant de l’extérieur, Arctic Flyer a contourné Ready For Take Off que l’on s’attendait à voir seul aux avant-postes pour imprimer une llure régulière. Mighty Hash était troisième en one off, tandis que My Boy Willie était cinquième devant A P Strike et Aspara respectivement. Arctic Flyer a durci le pas au poteau des 600m, mettant à l’épreuve la tenue de ses adversaires. Bhaugeerothee a déboité Carson City peu après la route pour foncer sur les deux chevaux de tête. A un certain moment, on croyait que la victoire allait se jouer entre Arctic Clyer et Ready For Take Off, mais Carson City a sorti la meilleure accélération au milieu de la piste pour mettre tout le monde dans le rouge.
Bhaugeerothee a démontré qu’il est aussi efficace dans la course à l’avant en menant à la victoire Euroklidon. Suite au retrait de Mojo G, on se demandait qui allait mener les débats dans The Fashion Editor Cup. Rum Tum Tugger a surpris plus d’un en surmontant le handicap de sa ligne extérieure pour s’emparer de la position tête et corde après moins d’un furlong. Profitant que la course ne soit pas lancée, Bhaugeerothee a pris l’initiative après le premier passage du but. Malgré le train relativement lent imprimé par Euroklidon, on pouvait voir qu’il creusait l’écart sur le peloton mené par Rum Tum Tugger qui avait réduit l’allure. Jean-Roland Boutanive a été sévèrement réprimandé, car à l’arrière, cela avait créé plusieurs incidents. Nullement inquiété, Bhaugeerothee a laissé souffler sa monture dans la descente où s’est rapproché le peloton et lorsque Rum Tum Tugger s’est porté sur son arrière main peu après la route, il a durci le pas. A l’arrière, Nadas, New Golden Age et Commodus étaient lancés en épaisseur, tandis que Halabaloo et Black Gambit se sont sont amenés à l’intérieur. La monture de Rama a fait illusion, mais sous la conduite de Bhaugeerothee, Euroklidon a contré son assaut jusqu’au bout.
Three in a row
Il retrouvait la compétition après 11 semaines, montait de classe et était aligné pour la première fois sur 1500m. Skip The Red a surmonté toutes ces difficultés pour enregistrer une troisième victoire consécutive sur notre turf à l’issue d’une sage course d’attente. Cette épreuve a servi les desseins des finisseurs, car il y a eu lutte pour le commandement entre After Midnight et Flower Blue. On comprend mal l’insistance de Bhaugeerothee sur la nouvelle unité de Jones, d’autant que cette dernière n’avait jamais été alignée au-delà des 1400m dans son pays d’origine. Auteur d’un bon départ, Skip The Red s’est placé en quatrième position sur les barres, mais Pengelly l’a déboité en début de descente afin de ne pas se laisser enfermer par Kalinago qui se rapprochait sur son arrière main. Maestro’s Salute avait manqué son départ et il était clair qu’il ne pourrait jouer un rôle intéressant en suivant en queue du peloton. Gameloft était cinquième sur les barres et lorsque Skip The Red a été déboité dans la dernière courbe, cela lui a permis de bénéficier du chemin le plus court. A l’entame de la ligne droite, on croyait le cheval de Narang capable de renouer avec le succès, mais Skip The Red avait encore des réserves. Pengelly a sorti la cravache afin de s’assurer qu’il s’applique, mais Skip The Red a montré qu’il n’appréciait pas cette punition en versant à l’intérieur. Suite à quoi l’Australien l’a redressé pour continuer de l’accompagner aux bras. Gameloft a fait illusion, mais Skip The Red a maintenu le rythme pour enregistrer sa troisième victoire consécutive. Kalinago, qui nous avait paru en baisse, n’a pu reproduire le même finish que la dernière fois et il s’est contenté de la quatrième place derrière Flower Blue.
Pengelly a réalisé le doublé sur Psycho Syd, qui en profitait pour ouvrir son palmarès mauricien. A l’occasion, Ricky Maingard lui avait enlevé les oeillères, car il s’était montré ardent avec ce harnachement à sa dernière tentative dans une valeur supérieure. De sa première ligne, il s’est élancé prudemment pour suivre en queue du peloton, tandis que Mystical Twilight se montrait très entreprenant de son deuxième couloir pour prendre le train à son compte. La doublure de Narang est partie sur des bases élevées et dans la descente, il comptait environ 4L d’avance sur Lucky Valentine qui précédait de 3L Chosen Dash, qui faisait l’extérieur de Ryder Cup. Racing For Fun était en one off devant Psycho Syd. Bien que sachant que le meneur allait faiblir, Bundhoo a tenté le coup tactique en se rapprochant à partir de la route. Si Lucky Valentine avait mis le nez à la fenêtre à 300m de l’arrivée, on voyait qu’il ne pourrait prolonger son effort jusqu’au bout. A ce moment de la course, Ryder Cup et Chosen Dash avaient la meilleure option. Pengelly a attendu la ligne droite pour se mettre en évidence sur Psycho Syd qu’il a lancé à l’intérieur, tandis que le favori Rama a porté son attaque sur Racing For Fun en épaisseur. En quelques foulées, le cheval de Ricky Maingard a refait son retard sur ses adversaires pour l’emporter devant Ryder Cup qui a confirmé qu’il est plus efficace sur le sprint.
Malheureux dans la ligne droite finale lors de la vingt-cinquième journée, Ruby Rocker a obtenu une juste compensation dans The Prodigal Cup, réservée aux cavaliers mauriciens, où il n’y a eu finalement que 9 chevaux au départ suite au forfait de Brazo qui avait chuté après avoir forcé sa stalle. Ce retrait a entraîné une déduction de 7 sous par roupie sur le cheval gagnant chez les bookmakers. S’agissant de Ruby Rocker, il a profité de sa deuxième ligne pour obtenir une position en or dans le dos de Villa Le Blanc à qui il a cédé le commandement après environ 150 mètres. Bright Shining était troisième à l’intérieur d’Agincourt. Mal placé dans les stalles, Major Jay s’est retrouvé sur le flanc gauche de Marine Sky et lorsque ce dernier a déboité à la rue du Gouvernement, le cheval de Narang a été contraint de se rapprocher en troisième épaisseur. Mr Oshkosh a dû progresser encore plus à l’extérieur dans le dernier virage. Villa Le Blanc s’est montré moins accrocheur cette fois et a vite été débordé par Ruby Rocker qui a démontré sa supériorité dans ce champ.