« L’exercice de vote par voie de bulletin secret prévu par les médecins ne tient pas la route », a estimé le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, hier, mercredi 21 août, après une réunion avec la Medical Health Officers Association (MHOA) et la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU).

En raison d’un « point légal » mis en avant par le ministère du Travail, la grève illimitée des médecins généralistes, annoncée pour le 11 septembre, pourrait être renvoyée.

La MHOA et la FCSOU devraient, entre-temps, consulter leurs hommes de loi sur cette question.

Des médecins, au nombre de 1 200 environ, souhaitent que leurs heures de travail soient ramenées de 40 heures à 33 heures par semaine. D’où leur annonce d’une grève illimitée à partir du 11 septembre.

En vue d’entériner la tenue de cette grève, des élections par voie de bulletins secrets devaient être organisées dans les hôpitaux.

Le ministre Callichurn a indiqué que le gouvernement communiquera sa position sur le sujet après que le State Law Office a donné son avis sur la validité de cet exercice de vote.

Narendranath Gopee, président du FCSOU, a déclaré qu’« à ce stade, nous n’avons pas décidé de renoncer à l’exercice de vote. Il se pourrait qu’il soit repoussé, le temps que la Cour suprême statue sur la question, car nous ne voulons pas aller de l’avant avec une action illégale qui pourrait avoir des conséquences graves sur les médecins ».