Lupus Alert attire l’attention sur le fait que les personnes atteintes de cette maladie se trouvent parmi les personnes à risques face à la grippe A. Cette organisation non-gouvernementale souhaite que les autorités soient conscientes de cette réalité et prennent les mesures appropriées.
« Le lupus est une maladie qui affecte le système immunitaire. Les malades sont donc affaiblis et susceptibles de contracter facilement le virus, incluant le A(H1N1) », soutient Babs Venkatasamy, de Lupus Alert. Cette dernière monte au créneau après avoir constaté que les autorités ne les considéraient pas parmi les groupes à risques. « Il y a quelques jours, j’ai entendu un médecin énumérer les personnes à risques et j’ai été choquée de ne pas entendre les malades du lupus. »
Elle ajoute qu’une prise de conscience est d’autant plus importante pour les éventuels prises en charge à l’hôpital. « J’ai visité une malade avec des complications du lupus en début de semaine qui été placée entre deux patients atteints de la grippe, alors qu’elle aurait dû être dans le side ward. »
Babs Ventakasamy précise que Lupus Alert recommande à tous ses membres de demander le vaccin de la grippe à leurs médecins traitant chaque année, dépendant de leur état de santé.