Je n’ai pas trouvé le courage. Plonger dans une actualité aussi sombre a de quoi mettre le moral dans les chaussettes. Et de morosité, je n’en ai point besoin ! Est-ce la grisaille du matin qui sape ma bonne humeur ? J’ai comme l’impression qu’un nuage de morosité stagne sur le pays et n’est pas près de se dissiper. Les coupures d’eau ont repris dans certaines régions et le niveau de certains réservoirs baisse. Et nous n’en sommes même pas à la saison chaude !
On dirait que les choses se répètent inexorablement sous nos latitudes. Ça pourrait être une des conséquences de notre insularité. Un espace exigu dans lequel cohabitent des gens. Des personnes qui, depuis plusieurs décennies, ont toujours les mêmes problèmes de cohabitation. Le même sourire de complaisance, sinon la même incompréhension du prochain ou du voisin.
Les mêmes choses reviennent en boucle. Agression sur mineures. N’avez-vous pas l’impression d’avoir déjà lu des histoires semblables dans le passé ? C’est à se demander quelle leçon nous avons tiré de ce type de problème social. Et la prostitution infantile ? Pourquoi le commerce sexuel des enfants est-il à nouveau d’actualité ? On pourrait arguer que la pauvreté est la mère de tous les crimes.
La question qui s’imposerait alors est la suivante : le Mauricien est-il pauvre ? Certains donnent l’impression de rouler sur l’or; d’autres de tirer le diable par la queue. Parce que le salaire du prolétaire n’est pas une manne. Parce qu’être pauvre est une culture ? Comme une tradition que l’on perpétue de génération en génération ? Quelques exceptions confirmeront la règle par une réussite sociale, mais ce ne sont que des exceptions.
Certaines choses ne changent pas vraiment au fond. J’ai comme le sentiment de vivre dans un pays divisé. Je ne parle pas que de communalisme car ce n’est un secret pour personne. J’irai plus loin pour désigner une ségrégation économique de plus en plus évidente. À qui la faute : à une nation d’assistés ou à un pouvoir qui a besoin d’assistance ? Notre nouveau compatriote Robin pourrait sans doute apporter une réponse à la médiocrité et être un super-conseiller spécial…