Les ministres Mahen Seeruttun et Alain Wong ont effectué une “site visite” à Grande Rivière Nord-Ouest (GRNO) ce mardi, dans le cadre du projet de réhabilitation des berges de la rivière.

Baptisé The Peri Urban Social Forest, ce projet de Rs 15 millions vise à recréer une zone forestière à GRNO. Ce qui devrait apporter des bénéfices sociaux, environnementaux et économiques à Maurice.

L’échéance de la première phase du projet est annoncée pour fin juin 2019. Cette phase s’étend sur la zone allant de Sable Noir à la tour Martello et, en amont, en remontant les terres de l’État de Jasmin. Elle couvre environ 30 hectares de terres classées écologiquement comme plages, espace vert et berge, entre autres (Plan annexé).

« Au niveau du ministère, nous revoyons notre politique de la restauration des forêts », a indiqué Mahen Seerutun.

« Il y a beaucoup de personnes de la région qui ne connaissent pas la valeur des espaces verts de GRNO. Avec l’Urban Social Forestry, nous amenons la forêt devant la porte des Mauriciens ».

Le ministre est également revenu sur la deuxième phase du projet, dont le financement sera présenté lors du Budget 2019-2020. Elle s’étendra jusqu’à Réduit et Beau-Bassin/Rose-Hill pour rejoindre Ébène. « Cela deviendra ainsi un “walking track” de GRNO à Rose-Hill », a-t-il indiqué.

Plusieurs sites historiques, dont le Fort Saint-Louis, seront intégrés à ce projet.

Les bienfaits

Le projet accueillera des sites récréatifs où il sera notamment possible de pratiquer des randonnées dans la nature, des rassemblements sociaux et des sports nautiques.

Les écosystèmes fragiles de l’estuaire et de la zone riveraine devraient être protégés et maintenus à l’abri de la pollution, de l’abandon et des espèces envahissantes. Des plantes indigènes seront introduites pour favoriser la biodiversité.

Les différentes activités répertoriées devraient stimuler l’économie de la région, en promouvant les moyens de subsistance des habitants de la région en termes d’écotourisme et de tourisme culturel.

Principales caractéristiques du projet :

a. Une piste de marche de 2 km le long de la ligne de flottaison

b. Un terrain de pétanque

c. Un quai

d. Un gymnase en plein air

e. Une forêt endémique

f. Un réseau de pistes reliant tous les sites historiques autour de la région.

g. Modernisation d’un verger existante entretenue par une communauté à Sable Noir.

h. Un réseau de trekking d’environ 5 km.

i. Une zone centrale de loisirs pour agir en tant que point focal de l’ensemble de la zone du projet comprenant des équipements tels que des bancs, un pupitre central, un éclairage, des toilettes, etc.