Après six semaines d’efforts, l’escouade de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de la Plaine-Verte, menée par l’inspecteur Assaad Rujub, est sur le point de mettre échec et mat le Parrain de l’Ouest allégué, Rudolf Dereck Jean-Jacques, alias « Gros Dereck ». Les dernières 24 heures – avec l’arrestation aux petites heures hier matin de Haheshan Madarbacus, alias « Long Lascar », âgé de 37 ans, habitant Bel-Air Rivière-Sèche et steward sur le Mauritius Trochetia – représentent un véritable tournant pour cette enquête dans le sillage de la double saisie de 12 kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 180 millions. Avec l’interrogatoire de ce quatrième suspect du réseau de l’Ouest, dans les locaux aux Casernes centrales de la Major Crime Investigation Team (MCIT), équipés de caméras, l’ADSU est engagée dans la dernière étape du démantèlement d’un des plus importants réseaux de trafic d’héroïne. De son côté, le Directeur des Poursuites publiques, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel, agissant sous les dispositions de l’Assets Recovery Act, place sous surveillance une quinzaine de suspects en attendant que des Attachment Orders en bonne et due forme soient émis par la Cour suprême.
En marge du refus de Gros Dereck de répondre aux questions de l’ADSU en présence de son homme de loi, Me Gavin Glover, une importante opération était déclenchée en début d’après-midi, vendredi, débouchant sur l’arrestation du dénommé Long Lascar vers 1h00, samedi matin, à Pailles. Sur la base de filatures et d’Intelligence Gathering sur le terrain quant à l’identité du « transporteur d’héroïne » à bord du Mauritius Trochetia, les hommes de l’inspecteur Rujub devaient tenter le banco avec une nouvelle séance d’interrogatoire du chauffeur de taxi, Ashish Dayal, sur le point de devenir le Star Witness-in-Waiting du démantèlement du réseau de l’Ouest.
Pendant un peu plus de trois heures, vendredi après-midi, ce suspect interpellé en premier avec sept kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 105 millions, fut confronté aux informations de l’ADSU quant à l’identité du membre d’équipage sur le Mauritius Trochetia, complice des trafiquants. Les recoupements d’informations effectués par Week-End auprès des sources concordantes indiquent qu’Ashish Dayal avait confirmé avoir rencontré en deux occasions en compagnie de Dereck Jean-Jacques cet habitant de Bel-Air connu sous le nom de Long Lascar.
Le signalement de cet important pion du réseau Gros Dereck est confirmé par le chauffeur de taxi. Ce dernier indique que pour la dernière occasion, au mois d’avril dernier, il avait conduit le Parrain de l’Ouest présumé à un rendez-vous avec Hayeshan Madarbacus, dans un centre commercial à Centre-de-Flacq. Il allègue qu’une enveloppe contenant une importante somme d’argent fut remise à ce membre d’équipage du Mauritius Trochetia peu avant son départ pour Madagascar.
En début de soirée, vendredi, d’importants moyens policiers sont déployés dans l’Est de l’île en vue de retrouver les traces de cet élément incontournable du réseau de trafic de drogue. Finalement, ce fut vers 3h00, samedi matin, que le suspect avait été appréhendé au domicile de ses beaux-parents dans la région de Pailles. Long Lascar ne devait offrir aucune résistance aux forces de l’ordre, ayant déjà probablement intériorisé le cours des événements depuis la première arrestation du 12 juillet dernier au bungalow de Péreybère.
Au moment de l’arrestation, l’ADSU avait procédé à la saisie d’un téléphone cellulaire appartenant à Hayeshan Madarbacus, une Sim Card, un Starter Pack et un Seaman’s Book en son nom. D’autres sources non confirmées allèguent que l’ADSU serait également en possession d’un des Floaters utilisés pour dissimuler hermétiquement les colis d’héroïne avant de les jeter par-dessus bord au large de la Baie-du-Tombeau, pour être récupérés par les occupants de l’embarcation L’Ange Rapide. Le téléphone cellulaire a été envoyé à l’IT Unit de la police à des fins d’analyses et en vue d’extraire les secrets du réseau de contacts de ce membre d’équipage du Mauritius Trochetia.
Long Lascar a été placé en détention policière avant de comparaître en fin de matinée d’hier devant la Bail and Remand Court pour le délit provisoire de Drug Trafficking and Importation sous le Dangerous Drugs Act. Il a également participé à une parade d’identification dans les locaux de l’ADSU de Plaine-Verte où il a été tiré sans aucune difficulté par Ashish Dayal.
À hier après-midi, ce suspect n’avait pas encore retenu les services de conseil légal, même si ses proches affirment avoir reçu des sollicitations de la part de certains avocats pour le représenter. La séance d’interrogatoire, qui a été enregistrée sur vidéo, s’est déroulée en présence du Deputy Commissioner of Police Vinod Appadoo, responsable de l’ADSU. Mais très peu d’informations ont transpiré de cet exercice, même si la satisfaction découlant des résultats de cette opération est des plus palpables dans les rangs de l’ADSU.
Au cas où Hayeshan Madarbacus décide de passer à table et de faire des aveux, l’ADSU devrait démasquer non seulement les contacts à Maurice, le réseau de la complicité à bord du Mauritius Trochetia, mais également la source d’approvisionnement à Madagascar, nécessitant du même coup une extension de l’enquête dans la Grande-Ile suite à un échange d’informations avec les autorités malgaches. Aucune des sources proches de l’enquête, approchées par Week-End, n’a voulu confirmer si cette étape va être franchie.
Avec ces développements en fin de semaine, Ashish Dayal consolide son Credibility Test aux yeux de l’ADSU et des autorités. Après sa collaboration initiale avec la saisie des sept kilos d’héroïne de Péreybère, les informations fournies menant à la découverte de cinq autres kilos enfouis dans la forêt de Daruty à Forbach, il est partie prenante de l’opération pour élucider le mystère du « lien ombilical pour la traversée saine et sauve de l’héroïne » sur le Mauritius Trochetia.
De son côté, Gros Dereck voit s’amonceler les allégations accablantes proférées par son ancien bras droit, Ashish Dayal. Puis il risque de se faire rattraper pour sa passion pour les grosses bolides, dont une BMW 645 et une BMW X5, sans oublier d’autres, qui circulent encore sur les routes sans être inquiétées. Finalement, l’arrestation de Long Lascar ne présage rien de bon pour le Parrain de l’Ouest présumé, même si rien ne peut attester de la teneur de l’interrogatoire d’hier.
Malgré tout, une importante zone d’ombre attend toujours d’être éclaircie, à savoir où ont été placées et investies les recettes générées par le trafic de d’héroïne attribué au réseau de l’Ouest. Le chiffre porte sur une somme de Rs 150 à Rs 200 millions, excluant les pertes sèches enregistrées avec la dernière cargaison de 25 kilos d’héroïne, dont 12 kilos saisis par l’ADSU, alors que les recettes de l’autre partie écoulée dans le réseau se seraient volatilisées.
L’Assets Recovery Office sous la responsabilité du DPP a déjà arrêté une liste d’une quinzaine de personnes, dont des proches de Gros Dereck, susceptibles de mettre les autorités sur la pistes de la fortune accumulée dans le trafic de drogue. Des Attachments Orders devraient être émis dans les jours à venir pour autoriser l’accès à des comptes bancaires et autres transactions opérées au nom du réseau de l’Ouest.
Avec la quasi-conclusion de l’enquête de l’ADSU confirmant le démantèlement du réseau de drogue, l’accent sera mis sur les initiatives venant du DPP, de l’Independent Commission Against Corruption ou encore de la Mauritius Revenue Authority car Gros Dereck reste en position d’échec et mat face à l’ADSU…