L’avocat de Gros Dereck a logé ce matin une motion de « duplicity » en cour, faisant ressortir que le même acte d’accusation comporte plus d’un délit et porte ainsi préjudice à son client. Ce dernier, qui répond d’une accusation de rébellion, fait partie des douze accusés à la suite de l’émeute à Cité Barkly. L’affaire sera débattue le 30 juillet.
Jean Jacques Derek, alias Gros Dereck, est poursuivi par la Cour intermédiaire car il est soupçonné d’avoir participé aux émeutes qui avaient eu lieu à Cité Barkly le 16 août 2008. Les prévenus, lors de leur arrestation, étaient armés de sabres et de bâtons. Gros Dereck répond d’une charge de Rebellion.
Son homme de loi, Me Nazroo, a logé ce matin en Cour intermédiaire une motion de duplicity afin que l’accusé ne soit pas poursuivi sous un acte d’accusation comportant plusieurs délits. « The information as styled is duplicated in as much as it contains more than one offence and is therefore prejudiciable to the accused », a soutenu l’avocat. L’affaire a été renvoyée au 30 juillet pour être débattue.