Un ancien garage de poids lourds de Cassis a été transformé par IBL Business Park en The Ground CoWorking Space. Près d’un mois après son ouverture, cet espace a accueilli autour de 25 personnes. Mais bien que la démarche se fasse à pas de tortue, Muriel Yvon, Community & Office Manager, est d’avis que les Mauriciens commencent graduellement à se familiariser à ce concept, qui se révèle une aubaine pour les entrepreneurs cherchant un espace à prix raisonnable et, surtout, un coin tranquille pour travailler.
Ce qui frappe au premier abord, c’est l’étendue des lieux. Doté d’une superficie de 1 000 mètres carrés, avec un plafond culminant à 10 mètres, il se révèle être le plus grand espace de « co-working » à Maurice. L’endroit est épuré, le sol à deux tons (blanc et orange) ravivant les lieux tandis que les meubles cosy y apportent une touche de chic vintage. L’avantage de ce type de lieu, c’est qu’il est un projet social où l’entrepreneur se trouve au coeur même de l’action, comme l’explique Muriel Yvon, qui insiste sur le fait que ce cadre permet à ceux travaillant d’ordinaire à domicile de ne plus s’isoler dans un coin de leur maison. « Travailler chez soi peut engendrer des inconvénients alors qu’ici, c’est un point de rencontre pour les créatifs qui exercent dans divers domaines. »
Dans le même ordre d’idées, elle ajoute que le « co-working » est nouveau à Maurice mais que le concept existe dans tous les pays. « Cela convient à la fois aux jeunes entrepreneurs qui n’ont pas de “networking” et qui souhaiteraient travailler ensemble sans pour autant payer un loyer à un prix exorbitant. C’est aussi un endroit où on peut échanger des services », dit-elle. Elle ajoute : « Le monde de l’entreprenariat a connu un “boost” et cet endroit s’adresse à ceux évoluant dans l’événementiel, aux jeunes comme aux professionnels. On essaie de changer la mentalité des gens en apportant, à travers ce concept, une nouvelle manière de travailler adaptée à l’horaire de chacun. »
Le lieu abrite aussi une salle de formation pouvant contenir 18 personnes, de même que des bureaux, des salles de réunion, une cafétéria, un hangar pour les événements et qui, fait intéressant, correspond au budget de n’importe quel entrepreneur. Ouvert 24/24h, le lieu, explique encore Muriel Yvon, permet aux personnes désireuses de louer un espace convivial d’y avoir accès via un badge. Ainsi, pour 24 heures de location, le tarif du “Day Pass” est de Rs 500. Mais deux autres formules existent : le “Nomad Pass” (pour une durée de dix jours), à Rs 4 500, et le “Resident  Pass” (30 jours), à Rs 8 000. L’avantage, comme le souligne la Community & Office Manager, c’est que chaque entrepreneur peut s’organiser de la manière qu’il le souhaite, que ce soit pour animer des conférences, des séminaires… « Une fois que la personne a payé son “pass”, elle a libre accès aux espaces, à l’internet, aux facilités de parking… »
Si le nombre de personnes intéressées a atteint à ce jour le chiffre de 25, Muriel Yvon est d’avis que le concept « fera mouche et attirera plus de gens » dans les mois à venir. « On lance un appel aux personnes intéressées pour qu’elles viennent voir sur place le concept avant de décider de la marche à suivre. On est confiants que ce lieu deviendra très prochainement un espace privilégié. »