La Zambie, tenante du titre, et le Malawi, ont démarré leur campagne africaine de la meilleure des façons en venant à bout du Kenya et de Madagascar dans le cadre de la première journée du groupe B, hier, au stade St François Xavier.
Les Zambiens n’ont trouvé aucune résistance sur leur chemin, hier, contre une équipe du Kenya qui semblait dans ses petits souliers. Il est vrai qu’Andreas Spier, le responsable technique kenyan avait déclaré que la rencontre allait être difficile. Mais il était loin de prévoir que les siens allaient s’écrouler (4-0) contre le tenant.
Les tenants ont débuté les hostilités dès la quatrième, lorsque Nicholas Mulilo profitait d’une grossière erreur de la part de George Ouma, le gardien kenyan. Moins de dix minutes plus tard, ce même Mulilo s’illustrait en s’invitant encore dans la défense kényane.
Damiano Kola, pour sa part, alourdissait le bilan des Kenyans, en marquant à la 37e, alors que, quelques minutes auparavant, Mulilo ratait de peu le triplé. Finalement, c’est Kandu Nkandu qui offrait définitivement l’avantage aux Zambiens en inscrivant le quatrième but des Orange et verts à la 43e.
Dans l’autre rencontre de la journée, le Malawi a un peu souffert face à une équipe de Madagascar qui ne se laissait pas faire. En effet, ce sont les Malgaches qui ouvrent la marque dès la 32e, sur un tir de Fabrizio Mosa, qui profitait de l’inertie de la défense malawite.
Mais ces derniers revenaient dans la partie après la mi-temps. À la 50e, Raphael Banda envoyait le cuir au fond des filets, alors même qu’il tirait profit d’une erreur du gardien malgache, Tabibo Malazamana, pour permettre aux siens de se maintenir dans la course.
Mais, à la 89e, coup de tonnerre pour les Malgaches, qui s’accrochaient au match nul. Franck Chizuze surgissait au milieu de la défense, pour offrir les trois points au Malawi.
Ce sont les Zambiens qui occupent la première place, grâce à leurs quatre buts marqués. Derrière eux, les Malawites, vainqueurs 2-1 de Magascar, qui prend temporairement la troisième place. Finalement, le Kenya ferme la marche, après sa défaite.