C’est l’unité de Grand-Bois du Groupe Aquarelle, lui-même faisant partie de CIEL Textile, qui a enlevé l’édition 2015 du Chairman’s Manufacturing Excellence Award. Aquarelle s’est aussi distingué en enlevant quatre autres titres lors de la cérémonie de remise de récompenses, qui s’est déroulée à l’hôtel Carlton, Antananarivo, Madagascar, où le groupe CIEL Textile est fortement présent.
Aquarelle Grand Bois a, pour la deuxième année consécutive, enlevé le titre suprême, soit le  Chairman’s Manufacturing Excellence Award du groupe CIEL. Pour Zul Juddoo, Factory Manager de l’entreprise, c’est la régularité et l’assiduité au travail  qui ont permis à son équipe de faire la différence. « Grâce à l’esprit d’équipe et la culture de toujours viser l’excellence, nous avons su maintenir une certaine consistance dans le niveau de nos différentes opérations. Je dois avouer que nous étions confiants de pouvoir doubler la mise cette année »,  souligne-t-il dans un communiqué de presse émis par CIEL Textile.    
Le Groupe Aquarelle s’est aussi octroyé quatre autres titres : “Most Curious & Entrepreneurial Manager Award” décerné à Shyam Maipady d’Aquarelle India, “World Class Subcon Management” attribué à Aquarelle India, “Sustainability and Environment Energy Award” à Aquarelle India et “Lean Culture Award” à Aquarelle India et Laguna India. Tropic Knits de Maurice a décroché pour sa part le “Quality Award” ainsi que le trophée de “Best Human Resource Management”. Par ailleurs, le “Most Improve Factory” est revenu à Floréal Madagascar (Usine 1).
Harold Mayer, CEO de CIEL Textile, s’est félicité du travail accompli par l’ensemble des employés du groupe et qui a permis ce dernier d’enregistrer un chiffre d’affaires de l’ordre de USD 300 millions. CIEL Textile exporte environ 30 millions de vêtements annuellement. Ces dix dernières années, le groupe a touché environ 300 millions de clients en Europe, aux Etats-Unis et en Afrique du Sud grâce à des marques de prestige, telles Levis, Décathlon et Marks & Spenser.
« CIEL Textile est une force globale, qui opère 18 usines dans quatre pays (Madagascar, Inde, Bangladesh et Maurice) avec ses origines à Maurice. Malgré un contexte difficile, notamment avec la crise économique qui a secoué un grand nombre de pays, nous sommes dans une phase positive avec un chiffre d’affaires et des bénéfices en hausse. Cela grâce à nos hommes et nos équipes qui vivent, au quotidien, les valeurs fortes que nous prônons chez CIEL Textile, dont la “corporate culture” qui anime nos différentes équipes, afin de toujours satisfaire les clients et d’être meilleur que le concurrent », a ajouté Harold Mayer.
Le président de CIEL, Arnaud Dalais, s’est aussi réjoui de la performance du groupe à Madagascar au cours des 25 dernières années. « Le groupe a introduit la première usine de la zone franche à Maurice avec le lancement de Floréal Knitwear, et a été la première compagnie mauricienne de textile à s’installer à Madagascar, il y a 25 ans. C’est aussi la première expérience du Groupe CIEL en termes d’investissements à l’étranger. L’investissement à Madagascar nous a d’ailleurs montré la voie vers l’ouverture de l’économie régionale. Malgré les difficultés rencontrées par CIEL Textile à Madagascar en 2002 et 2003, nous avons su rebondir et revenir grâce au soutien des banques, de nos équipes et de la volonté de tous à toujours se renouveler », a fait ressortir Arnaud Dalais. Ce dernier a salué la contribution des autorités malgaches à l’avancement du groupe dans la Grande Île.    
Mimosa Séraphin, directrice de cabinet au ministère de l’Industrie et du Développement, a parlé du  rôle prépondérant que jouent les entreprises de la zone franche dans l’économie de la Grande Île, notamment au niveau de l’emploi. « CIEL Textile, qui est à Madagascar depuis 1989, contribue à la fois au volume d’exportation et assure aussi la promotion du “Made in Madagascar”, dont nous sommes très fiers », a-t-elle déclaré.