Le groupe Cim a réalisé des profits nets de Rs 455 millions sur la période octobre 2014-juin 2015, soit une croissance de 31% par rapport au montant enregistré pour la période correspondante du précédent exercice financier. La bonne tenue du segment d’activités « Global Business » est relevée par la direction dans son rapport intermédiaire, mais cette dernière laisse également entrevoir sa préoccupation quant à l’issue des négociations entre Maurice et l’Inde autour du traité de non-double imposition.
Coté sur le marché officiel de la Bourse, le groupe Cim a brassé pour les neuf premiers mois de son année financière 2014-15 un chiffre d’affaires de Rs 3,1 milliards, soit 15% de mieux que pour la même période de 2013-14. Tous les « clusters » du groupe ont affiché des revenus en hausse, la part du segment « Investissements » étant la plus conséquente, soit d’environ Rs 2 milliards. Pour le trimestre se terminant en juin 2015, les revenus se sont élevés à près de Rs 1,1 milliard, dont Rs 693,8 millions (+37%) provenant du cluster « Investissements ».
Au cours de cette même période, le groupe a fait l’acquisition de 49% du capital d’une société sud-africaine, iVeri Payment Technologies, un fournisseur de solutions de paiement par voie électronique. Le trimestre avril-juin 2015 a aussi été marqué par une bonne performance de la division « Global Business », qui a surtout tiré avantage du renchérissement du dollar américain. Ce segment d’activités a enregistré une croissance de 31% de ses profits après-impôt. En revanche, le cluster « Investissements » a été marqué par des pertes sur le change, en particulier sur le repaiement des emprunts en dollars.
Les profits nets du groupe Cim sur la période octobre 2014-juin 2015 se sont chiffrés à Rs 455 millions avec une forte croissance des bénéfices du segment « Global Business » qui a tiré avantage des opérations cotées en dollars et de l’appréciation de certaines devises. Les profits de ce segment sont passés de Rs 114,5 millions à Rs 197,5 millions.
Évoquant les perspectives pour le groupe, la direction souligne dans son rapport intermédiaire que des défis se sont présentés ces derniers mois avec la décision du gouvernement de réduire de manière significative le plafond du taux d’intérêt applicable sur les ventes à tempérament et le « potential impact of a renegociation of the Double Taxation Avoidance Agreement with India ». Cependant, le conseil d’administration considère que le groupe dispose, grâce à un bon mélange de revenus en devises locales et étrangères, de muscles financiers pour faire face à des périodes de volatilité.
Il annonce dans la foulée que les démarches se poursuivent pour diversifier les produits offerts par Cim Finance ainsi que pour élargir la portée géographique de ses activités ainsi que la palette de solutions pour ses clients du Global Business. À noter que le groupe Cim affichait un bilan de Rs 10,5 milliards au 30 juin 2015, contre Rs 9,1 milliards au 30 juin 2014.