ENL Limited, société holding du groupe ENL, s’attend à réaliser pour l’exercice financier 2015-2016 de meilleurs résultats opérationnels comparativement à 2014-2015. C’est du moins ce que laisse entendre Hector Espitalier-Noël, Chief Executive Officer (CEO) du groupe, à la lumière de la performance enregistrée sur la période juillet 2015-mars 2016.
Le chiffre d’affaires du groupe ENL a augmenté de 14% pour passer à Rs 10,3 milliards alors que ses profits opérationnels, en hausse de 34%, ont atteint Rs 824 millions. « Cette progression est le fruit de la bonne performance de la plupart des secteurs d’activité du groupe ainsi que de la consolidation de nouvelles filiales, notamment Bagaprop », explique la direction. Les profits du groupe après impôts ont toutefois diminué de 35% pour s’élever à Rs 524 millions. Cette réduction, précise-t-on, découle d’une baisse des profits provenant des ventes de terres et d’autres actifs ainsi que de frais financiers plus élevés que l’année précédente. Le groupe ENL avait, en février 2016, saisi l’opportunité d’acquérir 5,82% de New Mauritius Hotels Ltd (NMH) pour porter sa participation totale au capital de ce groupe hôtelier à 29,87%. « Cette acquisition reflète la très forte conviction d’ENL dans le potentiel de l’industrie du tourisme mauricien, et tout particulièrement dans celui de NMH », fait ressortir la direction.  
Des frais financiers additionnels ont ainsi été encourus suite aux prêts contractés pour financer l’achat des nouvelles filiales, les actions de NMH ainsi que dans le sillage de la consolidation des frais financiers des nouvelles filiales. Le  niveau d’endettement du groupe a atteint Rs 15,5 milliards mais, indique la direction, de nombreuses initiatives ont été prises en vue de réduire l’endettement du groupe. Des retombées positives seront prévues et l’impact sera noté au niveau des résultats de l’année financière 2016-2017.
Passant en revue les performances des sociétés cotées du groupe, la direction d’ENL relève qu’en ce qui concerne ENL Land, la base d’actifs, évaluée à Rs 55 milliards, a été récemment fortifiée suite à la fusion des sociétés soeurs ENL Land et ENL Investment. La « nouvelle » ENL Land a aujourd’hui une capacité accrue à générer des cashs récurrents. Les premiers états financiers d’ENL Land postérieurs à la fusion ont été présentés avec des revenus de Rs 4.1 milliards et des profits après impôts de Rs 209 millions. Ceux-ci incluent les résultats des sociétés filiales et associées de l’ex-ENL Investment à partir du 1er février 2016, date de la fusion. De ce fait, les résultats pour les 9 mois au 31 mars 2016 ne sont pas nécessairement représentatifs de la performance d’ENL Land dans le futur.  
En ce qui concerne Rogers, les revenus ont augmenté de 19% pour s’élever à Rs 6,3 milliards. Les profits après impôts se sont élevés à Rs 581 millions et découlent principalement de la bonne performance du secteur hôtelier. Les résultats pour la période comparative l’an dernier se chiffraient à Rs 660 millions et incluaient une transaction significative relative à la vente de terres par Les Villas de Bel Ombre.
Chez ENL Commercial, la contraction du marché des véhicules neufs et la stagnation de l’industrie de la construction ont pesé sur les résultats pour les neuf mois passés en revue. Les pertes se sont accrues pour atteindre Rs 26 millions, comparé à Rs 4 millions l’an dernier. Malgré le fait que le secteur automobile d’ENL Commercial ait réussi à améliorer ses parts de marché, en termes de vente de véhicules neufs, de 14,7% à 16%, le nombre absolu de véhicules vendus a diminué de 7,5%.