Le groupe Espitalier Noël Limited (ENL) annonce des profits après impôt de Rs 1,9 milliard pour l’exercice financier se terminant au 30 juin 2011 par rapport à Rs 205,3 millions pour le précédent exercice. Cette croissance des profits s’explique principalement par l’adoption d’une nouvelle formule comptable concernant l’évaluation des investment properties du groupe, un exercice qui a permis de dégager un montant de Rs 1,8 milliard.
Cependant, au niveau des opérations, le groupe a pu renverser la tendance négative de la précédente année financière, en réalisant des bénéfices de Rs 80,8 millions par rapport aux pertes de Rs 64,3 millions en 2009-2010. La direction du groupe attribue cette performance à de meilleurs résultats produits par les filiales commerciales, une contribution positive de sa nouvelle filiale Gogir ainsi qu’à une réduction des pertes dans le secteur sucre et diversification agricole.
Les résultats de 2010-2011 communiqués aux autorités boursières indiquent que le groupe ENL a enregistré un chiffre d’affaires de quelque Rs 3,6 milliards, soit environ Rs 1,1 milliard de plus qu’en 2009-2010. Le groupe annonce des gains de Rs 1,8 milliard après l’adoption de la formule comptable de « Fair value » concernant l’évaluation de ses investissements dans des propriétés. Les résultats pour 2010-2011 démontrent aussi une augmentation substantielle (de Rs 290,9 millions à Rs 527,7 millions) de la part des revenus du groupe dans des compagnies associées ou encore des sociétés où il détient une part de contrôle égale.
Les profits avant impôt ont atteint Rs 2 milliards (Rs 223,9 millions en 2009-2010) et, après impôt, se sont élevés à Rs 1,9 milliard (Rs 205,3 millions en 2009-2010).
Les résultats par secteur d’activités font ressortir que le secteur sucre/diversification agricole a terminé l’année avec des pertes de Rs 61,5 millions, en nette réduction par rapport aux Rs 149,9 millions du précédent exercice. Le secteur commercial a accru ses profits qui sont passés de Rs 149,8 millions à Rs 164,5 millions. On relève également une très légère hausse des profits du secteur industriel (de Rs 152,9 millions à Rs 155,6 millions), alors que la division « Property » a fait un grand bond : de Rs 120,1 millions à Rs 1,8 milliard grâce notamment à la nouvelle formule comptable. Quant aux secteurs « Investissement » et « Services Corporatifs », ils terminent l’année avec des pertes de Rs 16,9 millions et Rs 48,8 millions respectivement.
« Property development is now one of the main business pillars of the Group », annonce la direction d’ENL qui fait référence au surplus dégagé après évaluation de ses « investment properties ». Pour ce qui est des profits provenant des compagnies associées et des sociétés contrôlées à part égale, ils sont attribuables à la performance de Les Villas de Bel Ombre et de Mall of (Mauritius) at Bagatelle Ltd. À noter que le groupe a procédé à la réévaluation de ses autres propriétés, lequel exercice a permis de dégager un excédent net de Rs 1,5 milliard.
Le groupe ENL annonce, par ailleurs, qu’il est bien engagé dans la mise en oeuvre de son plan de développement triennal jusqu’à 2014. « The various projects and developments being considered should generate significant cash flows and enhance shareholder value », soutient la direction.