Le Groupe Mauritius Commercial Bank a réalisé pour le premier trimestre de l’année financière 2012-2013 des profits après-impôt de Rs 1,13 milliard, soit une progression de 6,9 % par rapport à la période correspondante de 2011-2012. Pierre Guy Noël, Group Chief Executive, qualifie la performance de juillet à septembre de satisfaisante compte tenu du contexte général difficile et l’attribue à la mise à exécution du plan de développement du groupe visant à la diversification des marchés et à l’amélioration constante des services aux clients dans les divers segments d’activités.
Approuvés hier par le conseil d’administration, les résultats du Groupe MCB pour la période juillet-septembre 2012 font voir une progression de près de 5 % des revenus opérationnels, ceux-ci atteignant Rs 2,6 milliards malgré l’intensification de la compétition et la situation difficile prévalant sur les marchés dont celui du change. Le Groupe a vu ses revenus nets sous forme d’intérêts croître de 11,7 % alors que le montant net des frais et commissions a augmenté de 5,5 %. La direction annonce par ailleurs une baisse de l’ordre de 14 % de ses profits sur le change. Cependant, elle a enregistré une augmentation de la contribution de la Banque française commerciale océan Indien (BFCOI) aux profits ainsi qu’une réduction de la croissance (+6,5 %) des dépenses opérationnelles. Ces facteurs ont permis de booster la profitabilité du Groupe.
Pierre Guy Noël observe, néanmoins, que les créances douteuses sont restées à un niveau élevé pendant le premier trimestre du nouvel exercice financier, une situation attribuable à un environnement économique délicat.
« Moving forward, the Group is likely to face up to persisting economic stresses and other country-specific impediments in some areas », estime le Group Chief Executive. Pierre Guy Noël écrit que le taux de croissance économique de Maurice en 2013 connaîtra une légère amélioration due en bonne partie à la progression attendue de l’investissement public. Mais, soutient-il, « the domestic economy is expected to be further affected by restrained export evolution and subdued private investment which is again anticipated to show negative growth ».
Dans une telle conjoncture, le Groupe MCB, indique la direction, poursuivra sa stratégie d’extension et d’approfondissement de ses opérations en se focalisant sur la région où il entend exploiter pleinement les opportunités de croissance, eu égard au potentiel encourageant démontré à ce jour. Le conseil d’administration du Groupe MCB estime que les résultats du premier semestre suivront la tendance démontrée au cours des trois premiers mois de l’année financière 2012-2013.