Le Groupe Réfugiés Chagos a organisé une manifestation pacifique ce matin devant l’ambassade de Grande-Bretagne à Port-Louis. Pour Olivier Bancoult, leader du GRC, il n’est nullement question d’accepter la proposition des autorités britanniques d’effectuer une simple visite aux Chagos. « On ne peut nous imposer le financement par un Fund Package pour le voyage alors qu’on a refusé de l’argent du gouvernement britannique. Si nous acceptons ce voyage, demin gouvernman angle pou ena enn pretex… La manifestation que nous avons tenue ce matin est pour montrer que nous condamnons la manière de faire du gouvernement britannique. Ce voyage est un cadeau empoisonné. Nou pa pou rant dan piez gouvernman angle. »
Olivier Bancoult rappelle qu’il se rendra à Rome du 15 au 22 mai pour rencontrer le pape et le cardinal Duckson, qui prônent la justice et la paix. « Le combat des Chagossiens ne repose pas sur la violence. Nou pa teroris nou. »
Harry Yee Chong Tchi Ka, responsable international du parti communiste réunionnais, était aussi présent à la manifestation. Il s’associe à la démarche d’Olivier Bancoult en apportant une motion à ce débat où la question de la paix est centrale. « La meilleure façon d’illustrer la question dans nos zones est de s’intéresser à la cause des Chagossiens expulsés. On demande aux autorités britanniques d’arrêter leur manoeuvre de division et d’humiliation, de mettre fin aux souffrances d’un peuple déporté et d’organiser le retour définitif des Chagossiens sur leurs îles ».