Le groupe State Bank of Mauritius Ltd (SBM) a enregistré pour le premier trimestre de l’exercice financier 2011/2012 des profits nets de Rs 527,6 millions, soit une hausse de 3,5 % par rapport au niveau de la période correspondante de 2010/2011.
Approuvés hier par le conseil d’administration du groupe bancaire, les résultats intérimaires (juillet-septembre 2011) indiquent que les revenus opérationnels ont crû de 15 % avec, entre autres, une augmentation des revenus sous forme d’intérêts, aussi bien qu’une amélioration significative de l’item « non interest income ». Cette performance est attribuable, dans une grande mesure, aux activités à l’international, même s’il y a eu une baisse de rendement sur les investissements dans certains titres et des pertes découlant de la conversion des actifs en devises détenus par une filiale du groupe.
Le groupe SBM a enregistré des revenus nets sous forme d’intérêts de l’ordre de Rs 686 millions contre Rs 624,3 millions pour le même trimestre de l’année financière précédente. Les revenus hors intérêt sont passés de Rs 314,1 millions à Rs 393,1 millions, grâce en grande partie à une forte progression des frais et commission (+Rs 100 millions). Les revenus opérationnels se chiffrent à Rs 1,1 milliard contre Rs 938,4 millions. Mais, le bilan fait voir également que les dépenses, autres que les intérêts, ont aussi augmenté principalement en raison d’une hausse des coûts liés au personnel. Cependant, souligne la direction du groupe bancaire dans un communiqué de presse, le ratio coûts/revenus a été maintenu en dessous de 39 %.
S’expliquant sur l’investissement du groupe dans les titres (gilt-edged securities) à faible rendement, la direction de la SBM révèle que la valeur a diminué de Rs 1,8 milliard, comparativement à juin 2011, passant de Rs 23,6 milliards à Rs 21,8 milliards. La SBM explique que les fonds en question ont été déployés en prêts. Pour ce qui est du portefeuille de crédits du Groupe, une légère baisse a été notée (de Rs 56,7 milliards en juin dernier à Rs 56,5 milliards à fin septembre), cela en raison, précise-t-on, d’une réduction significative des prêts transfrontaliers.
S’agissant des dépôts, le conseil d’administration constate qu’ils ont crû très légèrement, principalement grâce à la hausse des dépôts des opérations en Inde. Les dépôts s’élevaient à Rs 71,7 milliards à la fin du mois dernier contre Rs 70,9 milliards au début de l’exercice financier. Le groupe annonce qu’il a pu maintenir un portefeuille d’actifs de qualité, les créances douteuses étant maintenues à un niveau très bas par rapport aux crédits totaux. Quant au ratio d’adéquation du capital du Groupe, il se situait à 21,3 %, soit à un niveau au-dessus du minimum réglementaire.
Parlant des perspectives, les directeurs considèrent que les difficultés économiques persistantes et un déclin dans la confiance des investisseurs peuvent avoir un impact négatif sur la demande de crédits et rendre le marché encore plus compétitif. La SBM, ajoute le conseil d’administration, va poursuivre sa stratégie de diversification de ses sources de revenus tout en continuant de se concentrer sur sa politique de proximité et le maintien d’un service d’excellence à sa clientèle, ainsi que sur le maintien de ses efforts pour une efficacité opérationnelle accrue.
Par ailleurs, le conseil d’administration a pris note du paiement d’un dividende final de Rs 3,00 par action, déclaré en juillet 2011 et payé au début de ce mois.