Les petits entrepreneurs faisant un chiffre d’affaires de moins de Rs 50 millions annuellement peuvent s’inscrire, comme les 115 autres qui l’ont déjà fait, auprès du National Productivity and Competitiveness Council (NPCC) au Growth Opportunities for SME (GoSME) pour apprendre gratuitement comment augmenter leur productivité. Le NPCC se propose de former ainsi 500 petits entrepreneurs à la productivité l’année prochaine.
« Le Growth Opportunities for SME (GoSME) est programme gratuit pour les petites et moyennes entreprises (PME) affichant un chiffre d’affaires de moins de Rs 50 millions », a expliqué Kevin Chuttur, lors du lancement du programme jeudi dernier à la salle de conférence de la Cyber Tower I, Ébène, en présence, entre autres, du vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, de John Heap, Managing Director de l’Institute of Productivity et président de la World Confederation of Productivity Science et d’environ 300 petits entrepreneurs qui ont répondu à l’invitation du NPCC.
Kevin Chuttur a expliqué la pertinence de ce programme de formation par l’importance des PME dans notre économie. « Les PME contribue à hauteur de 37 % dans notre économie. C’est pour cela que nous nous sommes donné l’objectif de former 500 petits entrepreneurs à la productivité en 2014. Le ministère des Finances et le NPCC, ensemble, souhaitent ouvrir les portails de la productivité de notre économie aux PME », ajoute-t-il.
Pour le président du NPCC, le projet GoSME ouvrira une fenêtre d’opportunités aux PME. « D’abord une meilleure productivité pour davantage de profitabilité. Puis, des employés efficaces et efficients pour une meilleure rentabilité. Ensuite, un meilleur environnement pour une meilleure qualité de vie pour toute l’entreprise et enfin un meilleur service aux clients ».
Le GoSME se décompose en trois phases : « Une fois que vous vous serez enregistré à ce programme en ligne à travers notre site Internet (www.npccmauritius.com), nos Productivity Executives viendront visiter votre entreprise ».
Durant cette visite, qui durera une demi-journée, ces Productiviy Executives effectueront une évaluation des besoins et des problèmes de l’entreprise, a poursuivi l’intervenant. « Cela, à travers des entretiens interactifs avec la direction de votre entreprise et les employés. Et c’est la toute première étape ».
La deuxième phase du programme est la phase de formation. « En se basant sur les données de la première phase (Analysis Phase), le NPCC formera un “Productivity Champion” de votre entreprise. Celui-ci sera un élément clé dans votre entreprise et bénéficiera d’une formation du NPCC aux outils de la productivité ».
Puis viendra la troisième phase, la mise en oeuvre. « S’il y a un problème majeur dans l’entreprise, l’équipe du NPCC aidera celle-ci à travers une formation intense comprenant également l’autonomisation (empowerment) du “Productivity Champion”. Comme ce dernier sera probablement seul à mettre en oeuvre les stratégies de la productivité, nos spécialistes de la productivité et nos consultants viendront dans l’entreprise pour l’aider, et tout le personnel, à mettre en oeuvre la stratégie décidée ensemble ».
Si, en revanche, le problème est mineur, a poursuivi l’orateur, le NPCC offrira une formation au “Productivity Champion” à son siège, au quatrième étage de l’Alexander House, à la cybercité d’Ébène. « On lui offrira alors tout le support technique nécessaire. À ce stade, nous mettrons en oeuvre dans l’entreprise un Productivity Monitoring System (PMS), un système informatique, qui sera étroitement suivi par nos Productivity Executives au NPCC ».
Le NPCC se propose de créer ultérieurement un Productivity Club. « Ce club permettra non seulement aux Productivity Champions d’utiliser et d’interagir à travers les médias sociaux, mais leur offrira également pas mal d’avantages. Ils pourront ainsi bénéficier de rabais sur les programmes de formation, de ristournes sur les ateliers internationaux et pourront suivre des ateliers annuels, animés par des spécialistes de la productivité afin de rester à jour sur les avancées de la sciences de la productivité. Notre but est d’aider nos stakeholders à jouir d’une meilleure productivité et croissance dans leur entreprise ».