Les membres de la General Taxi Owners Union (GTOU) sont montés au créneau ce matin pour dénoncer la situation des chauffeurs de taxi. Le président de ce syndicat, Raffick Bahadoor, a parlé de « l’incompétence » des politiciens et dénoncé les manquements du permis à points. « Permi a pwin inn fer boukou ditor. Au sein de la General Taxi Owners Union nous avons souvent décrié que c’était une erreur, voire un désastre social ».
Raffick Bahadoor avance que « c’est maintenant que des politiciens réalisent le tort causé par le permis à points », évoquant la grogne qui s’est installée parmi les taximen. Il a rappelé que le GTOU avait signé un Memorandum of Understanding avec le ministre Rashid Beebeejaun mais que « rien n’a été mis en oeuvre ». Et d’ajouter : « Zot finn fer linvers. Dimounn contract car pe gagn lisans taksi ».
Le GTOU envisage la tenue d’une manifestation avant les prochaines élections générales « car trop de chauffeurs s’estiment lésés dans leurs droits ».