Visiter une métropole telle que Guangzhou en moins de deux jours est insuffisant pour la découvrir et en saisir la culture. Malgré tout, le ciel bleu, la « Pearl River » qu’est la troisième rivière de Chine, serpentant toute la ville où les ferries voguent de jour comme de nuit, les montagnes verdoyantes dans le lointain et les fleurs aux couleurs vives qui s’étirent à l’horizon pour se fondre dans une image pittoresque, suffisent amplement à la rendre attachante.
Guangzhou est la plus peuplée et la plus riche de la province du Guangdong. Bien qu’elle soit une ville séculaire, elle se veut aussi une cité moderne. Une modernité qui n’a pas pour autant négligé l’écologie. Car en adoptant une politique stricte, plusieurs milliers d’arbres ont été plantés en bordure de route, de même que des parcs pour combattre la pollution. Les habitants ont aussi été sensibilisés pour ne pas jeter à tout va leurs ordures. Résultat: Guangzhou respire la propreté.
Sur les brochures touristiques, la ville est vantée pour ses architectures anciennes et ses bâtiments modernes qui atteignent des hauteurs impressionnantes. 
On retiendra notamment le Chen Clan Academy que nous avons pu visiter lors du vol inaugural d’Air Mauritius le 12 juillet. La construction Chen Clan Ancestral Hall, aussi connue comme le Chen Clan Academy, date du 19e siècle. C’est grâce aux fonds de plusieurs clans des Guangdong portant le patronyme Chen que cette bâtisse a vu le jour. Autrefois, elle servait à héberger pendant un court moment les Chen lorsqu’ils venaient y passer des examens provinciaux, d’attendre qu’ils soient envoyés dans d’autres régions, ou encore pour payer la taxe, entre autres. Bien préservé, la Chen Clan Academy est aujourd’hui la plus grande architecture Linhuan à Guangdong. Largement visitée par les touristes, elle a été déclarée  « Important Heritage Site » par l’Etat.
Guangzhou est aussi une cité où est solidement ancrée la culture cantonaise. Les avantages géographiques de Guangzhou et sa riche histoire comme un centre politique, économique, et culturel du centre de Canton et du Linguan a fait de lui, la vitrine de la culture cantonaise qui regorge de théâtres, de boutiques d’artisans, de coutumes folkloriques et de diverses traditions culinaires. Si, indéniablement, chaque ville a son propre style de vie, qu’il soit traditionnel ou moderne, calme ou agité, Guangzhou est une ville cosmopolite où tous les styles de vie coexistent en harmonie et en toute sérénité. Et bien que Guangzhou se tourne de plus en plus vers un style de vie européen, c’est l’essence même du style de vie cantonais qui domine.
Cette ville doit tout au commerce : sa naissance, son développement et sa prospérité. Au début, ce fut le point de la célèbre « Marine Silk Route » (la « Route de la soie », un réseau ancien de routes commerciales entre l’Asie et l’Europe, reliant la ville de Chang’an (actuelle Xi’an) en Chine à la ville d’Antioche, en Syrie médiévale (aujourd’hui en Turquie). Elle tire son nom de la plus précieuse marchandise qui y transitait : la soie, et aujourd’hui encore, la ville est réputée comme le point névralgique du commerce en Chine. Après avoir connu des vicissitudes historiques, Guangzhou est la gloire du développement économique de la Chine.
Une ville qui ne manquera pas de charmer ses visiteurs et qui en vaut largement le détour.