L’essor des nouvelles technologies et la multiplication des écrans amènent les jeunes à passer de moins en moins de temps devant la télévision. Ainsi, depuis quelque temps, un basculement s’est effectué faisant désormais place à la « génération You Tube ». En effet, de plus en plus de jeunes disent regarder des vidéos en ligne plutôt que la télévision.
Que font les ados sur le Net? Ils fréquentent les réseaux sociaux. Ecoutent de la musique. Et, de plus en plus, regardent des vidéos sur les sites de téléchargement et de streaming gratuits et illégaux, sur les sites de rattrapage des chaînes de télévision, mais surtout sur You Tube, la plate-forme Internet de partage de vidéos née en 2005, aujourd’hui propriété de Google. Une « Génération You Tube » : l’expression, qui vaut constat, émane d’un des dirigeants du groupe France Télévisions.
En effet, de plus en plus de jeunes disent regarder des vidéos en ligne plutôt que la télévision. De manière générale, You Tube s’avère une fois de plus être le leader dans le domaine. La plate-forme de partage de vidéos reste la principale source pour visionner du contenu vidéo. Les supports sont également en train de changer les usages. Selon une étude récente d’Interpublic (agence de communication américaine), les seconds écrans que sont les smartphones et les tablettes pourraient supplanter la télévision d’ici trois à cing ans. Ces nouveaux supports deviennent synonymes de double liberté, d’autonomie et de mobilité, à laquelle aspirent les jeunes téléspectateurs. Aussi, grâce à ces appareils, il est possible de converser sur Twitter ou sur Facebook simultanément à une émission de télévision et la culture du commentaire qui gagne les jeunes téléspectateurs se voit facilitée.
Toutefois, l’arrivée d’Internet n’est pas la seule raison pour laquelle les jeunes fuient de plus en plus la télévision. Les programmes ne correspondent pas toujours à ce qu’ils en attendent. De même, les bonnes séries passent rarement aux horaires accessibles pour eux. Dès lors, ils se tournent vers les sites de streaming et le téléchargement. De plus, même si les écrans se multiplient, les jeunes n’ont pas tous une télévision dans leur chambre. En majorité, la télévision est toujours dans le salon, donc on regarde un programme commun qui n’intéressera effectivement pas tout le temps le jeune.
Depuis l’arrivée du haut-débit, le téléspectateur n’est plus esclave et dépendant d’une tranche horaire qui était presque devenue un rituel (journaux télés, film du dimanche soir, match de foot, etc.). Désormais les émissions sont mis en ligne et on n’est plus obligé de regarder l’ensemble des reportages; on sélectionne. Et l’interactivité via la télévision à la carte est venue modifier notre rapport à la télévision. Ainsi, le téléspectateur peut manipuler l’image. Ceci étant dit, quel que soit le support choisi, les jeunes sont ultra actifs sur tous les écrans, notamment en ce qui concerne le visionnage de vidéos.